Souvenirs de 30 ans

Publié le par robert

La municipalité présente une exposition de photos de la station balnéaire dans les années soixante-dix

:Véronique Boscher




Ce sont des photos, oubliées pendant une trentaine d'années dans un grenier et retrouvées récemment, que la municipalité propose de redécouvrir à la salle l'Escoure du mardi 19 au samedi 30 août.
Plus de soixante-dix clichés en couleur, prises entre 1976 et 1980 par Gérard Bousquet, jeune Canaulais à l'époque. Elles permettent, au Canaulais et estivants de longue date, de retrouver avec plaisir des souvenirs de jeunesse ou des aspects oubliés de Lacanau -Océan. Comme ces surprenantes photos de blockhaus, peintes par une jeune artiste, qui sont aujourd'hui un véritable témoignage historique. Car ces fortifications du mur de l'Atlantique ont été dynamitées depuis ou englouties par la mer. Les visiteurs apprécieront également l'architecture de certaines villas disparues, et d'un front de mer qui a subi de nombreux changements.
Une photo des allées Ortal, avec les voitures en stationnement, permet de constater combien, elles aussi, ont été modifiées pendant les trente dernières années. Et ce n'est sans doute pas encore fini. Sur un autre cliché, on voit le décollage de l'hélicoptère de la sécurité civile de l'époque, la fameuse « alouette rouge », juste devant le Kayok. Et qui se souvient encore que Lacanau -Océan fut une étape du Tour de France en juillet 1976 ?
Une énigme demeure toutefois, concernant la seule série de clichés en noir et blanc de l'exposition. Elles montrent le naufrage d'un voilier, drossé à la côte en pleine tempête, avec deux marins à bord. Cela c'est passé en juillet 1972, près de la plage centrale. Jusqu'à aujourd'hui, le photographe n'a pas pu retrouver de qui il s'agissait, ni d'où venait le bateau. Peut-être un des visiteurs pourra répondre à ces questions, restées sans réponse depuis trente ans.
L'exposition « Lacanau , trente ans déjà » est ouverte jusqu'au samedi 30 août, de 10 heures à 13 heures et de 16 heures à 20 heures. Entrée libre.

Publié dans La culture

Commenter cet article