Vaincre le handicap

Publié le par robert

LESPARRE-MÉDOC.-- L'association d'aide aux handicapés Médoc Handicap devient Aquitaine Médoc Handicap pour agir sur un territoire plus large

:Jean-Christophe Wasner




Médoc Handicap n'est plus, vive Aquitaine Médoc Handicap ! Née le 12 février 2007 « d'un coup de colère » de son président fondateur, Jean-Luc Max, Médoc Handicap s'est muée en Aquitaine Médoc Handicap (AMH) depuis le 27 mai dernier.
Un changement sémantique de poids puisque le champ d'action de l'association ne se limite plus au Médoc mais à toute la région, voire un peu plus. « Nous avons l'intention d'ouvrir des bureaux sur Pau, Bayonne, Dax, Mont-de-Marsan et même sur Toulouse », indique le président. Une initiative soutenue par des élus aquitains. Didier Hervé, proche collaborateur d'un député de la région, connaît Jean-Luc Max depuis plusieurs années. « Cette évolution, c'est une bonne chose. Elle donnera une meilleure capacité d'action à l'association », explique-t-il. « Et nous sommes prêts à aider Jean-Luc Max dans ses démarches. Notre objectif est de permettre à des initiatives de se monter. Si nous pouvons être des facilitateurs, nous n'hésiterons pas. »


Aide sociale. Mais il n'y a pas que le champ d'action géographique qui change. Si les actions de sensibilisation (« faire accepter son handicap au handicapé et à sa famille » et opérations ponctuelles) et d'aide aux démarches administratives continuent, un volet social sans discrimination de handicap, est mis en place pour refuser la misère. « On a décidé d'aider la Croix-Rouge qui occupe les mêmes locaux que nous », indique Jacques Chauvin, le trésorier général d'AMH. L'association récupère des habits et des meubles qu'il redonne aux personnes dans le besoin. « Nous travaillons beaucoup avec la Mission locale. On trouve des logements à certaines personnes, parfois du travail. C'est grâce à nos antennes », sourit-il. Dans ce même registre, l'association a en projet d'organiser un après-midi détente deux fois par mois, à partir de septembre dont le but est de faire se rencontrer des personnes isolées ou exclues socialement. Une assistance juridique est par ailleurs mise en place avec l'aide de Jean-Claude Libeer, nouvel adhérent.


Lotissement pour handicapés. Autre projet, beaucoup plus fou, la création de logements adaptés aux handicapés dans la ville de Lesparre. « Avec les lois Borloo, on souhaite monter entre dix et douze maisons, du F2 jusqu'au F4 », explique Jacques Chauvin. L'objectif est de proposer un loyer social. L'association sera propriétaire des logements pour éviter de tomber dans des travers lucratifs. Coût estimé de l'opération : 800 000 euros. Qu'il faudra financer en partie par des subventions. « Nous avons rencontré les collectivités locales. Elles ont été surprises du projet mais ne nous ont pas fermé la porte. À nous de monter un dossier béton, détaille Jean-Luc Max. Ce projet, je n'en dors plus la nuit. »

Aquitaine Médoc Handicap, cours du Maréchal-Leclerc à Lesparre, téléphone 05 56 09 61 69.


Article de Sud-Ouest

Commenter cet article