Mission accomplie

Publié le par robert

-Au terme de la saison estivale, le maire a félicité tous ceux qui ont concouru à la sécurité dans la station

:Robert Boivinet




Pour le maire Christophe Birot et son adjoint Roland Dubeaux, spécialiste de la question, au plan de la sécurité, la saison estivale qui s'achève a été incontestablement une bonne cuvée. «Peut-être un peu grâce à la météo, un peu grâce à la chance… Mais surtout grâce à vous tous», a-t-il conclu lors de la réunion de bilan avec les chefs de service puis lors de la réception offerte en mairie à tous les acteurs ayant concouru au maintien de l'ordre et de la sécurité dans la station.
Un bilan effectivement positif puisqu'aucune noyade n'a été à déplorer pour la sixième année consécutive, «malgré une mer souvent difficile», a souligné Daniel Fayet, CRS chef de poste à Hourtin plage en juillet et août, qui a fait état d'une bonne quarantaine d'interventions pour des accidents de baignade (épaules déboîtées, entorses diverses) et d'une petite cinquantaine pour des sorties de l'eau, mais sans conséquences fâcheuses.
Satisfaction également pour les édiles municipaux et, contrairement à bien d'autres communes, d'avoir pu assurer une surveillance de baignade efficace pendant la deuxième quinzaine de juin et la première semaine de septembre, avec Jean Horrenberger, CRS jeune retraité, et son équipe de MNS.


Moins de délits. Comme leurs collègues CRS qui ont eu peu d'interventions de police à effectuer sur les plages, les gendarmes ont pu faire le même type de constat. L'adjudant Philippe Dumont a, par exemple, souligné la «dégringolade» du nombre des délits judiciaires, tombés de 107 à 46, des vols à la roulotte, de 26 à 13, ou encore des dégradations de véhicules, de 24 à neuf.
Un bilan pouvant s'expliquer au moins en partie par «une très forte présence effective sur le terrain» des acteurs du maintien de l'ordre comme l'a précisé Franck Leriche, chef de la police municipale. Tout comme sur le lac d'ailleurs où les patrouilles effectuées en «mixité» avec les gendarmes ont porté leurs fruits.
Quant aux pompiers, par la voix d'Alain Serres, adjoint au centre de secours de Hourtin, à l'exception de l'incendie du Tiki Pub et de la Maison de Vins voisine, ils n'ont eu à déplorer aucun feu de forêt.
En souhaitant «pouvoir encore améliorer ce qui peut l'être et préparer la saison 2009 dans les meilleures conditions», Christophe Birot ne manqua pas, en conclusion, d'exprimer «son plaisir et sa satisfaction d'avoir bien travaillé avec tous» et de les remercier chaleureusement.

Sud-ouest

Publié dans hourtin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article