Il se noit en zone non surveillée

Publié le par robert


 

LACANAU. Un vacancier de 20 ans, originaire d'Angers (49), a perdu la vie sur la plage Nord, site privé de sauveteurs depuis le 1er septembre


Hier, entre 16 h 15 et 19 heures, les sauveteurs nautiques de Lacanau ont tout tenter pour retrouver Antony Robin. Ce jeune homme de 20 ans, originaire d'Angers, était parti se baigner avec son frère et un ami. Alors que le drapeau était rouge plage centrale, c'est plage Nord, laquelle n'est plus surveillée depuis le 1er septembre, que la victime s'est noyée. Le vacancier a été pris au piège dans des vagues de deux mètres. Sans doute assommé par une vague, puis emporté par un courant de baïne, il n'avait plus aucune chance de rejoindre le rivage.


Manque d'effectif hors-saison.

Toute la semaine, les seize sauveteurs nautiques de Lacanau, basés sur la plage centrale, ont assuré la sécurité des quatre plages de la station balnéaire, dont trois étaient pourtant fermées à la baignade, décision de la municipalité. Cette nouvelle noyade pose le problème de la surveillance des plages hors-saison. Le manque d'effectif de sauveteurs et une politique à l'économie alimentent les discussions. Sans compter le départ des MNS-CRS, dont la saison a été réduite cette année de plus d'un mois.

à noter qu'aujourd'hui, il n'y aura plus de surveillance des plages à Lacanau. Il n'y a qu'à Soulac-sur-Mer et à Vendays-Montalivet qu'elle se prolonge jusqu'au 14 septembre.

Julien Lestage

sud-ouest du 8 sept

Publié dans La sécurité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article