Nouvelle résidence

Publié le par robert

24 logements plus 6 lots viabilisés ont été inaugurés : résidence du Saltus et du Clos du Chemin Vert

:Bernard Duporge




Un nouvel ensemble résidentiel réalisé par Gironde Habitat a été inauguré par Yves Lecaudey, maire de Sainte-Hélène, vice-président du Conseil général, président du Conseil d'administration de Gironde Habitat, et par Sigrid Monnier, directrice générale de Gironde Habitat, entourés d'élus locaux et des communes voisines.


Mixité sociale. Afin de développer l'offre locative sur la commune, le projet d'une nouvelle résidence réalisée par Gironde Habitat voit le jour dès juin 2005. Il se trouvera sur l'ancien site de la gare, et les prés jouxtant l'ancienne distillerie. Pour favoriser la mixité sociale, le projet comprend non seulement 24 logements locatifs individuels- la Résidence de Saltus- mais aussi 6 lots de terrains viabilisés -le lotissement «Le Clos du Chemin Vert». La mise en œuvre de cette opération a bénéficié d'un partenariat privilégié entre Gironde Habitat, la ville de Sainte-Hélène et le Conseil général de la Gironde.
Le nom de «de Saltus», donné à la résidence, est d'origine latine, il signifie bois, forêt et renvoie à l'histoire de la commune de Sainte-Hélène.
Sur l'ensemble des 24 logements individuels, tous dotés de jardins privés, clôturés et engazonnés, certains possèdent des garages privatifs, d'autres des places de parking réservées. La construction de la résidence de Saltus se distingue par deux zones d'habitations: la première s'articule autour d'une place minérale, avec un espace végétalisé et des places de stationnement. Elle comprend les logements les plus grands: T4 et T5 et quelques T3. La seconde zone s'organise autour d'une voie centrale, alternant des T3 et des T4, des places de stationnement et des espaces végétalisés. Les façades sont en «camaïeu de ton naturel» et sont animées par des jeux de reculs, de pleins et de vides. L'alternance des matériaux, maçonnerie ou bardage bois, contribue à la qualité esthétique des logements. Le caractère végétal du site a été préservé: la plupart des arbres existants ont été conservés, d'autres ont été plantés, aussi bien le long des voiries que près des clôtures des logements.


Des plantations. De nouvelles plantations sont également réalisées sur le site pour renforcer la densité végétale, mais aussi pour valoriser la voirie, le stationnement et les espaces de détente.
Des haies composées et variées ont été également implantées. Tous les logements sont équipés de panneaux et de chauffe-eau solaires pour la production d'eau chaude sanitaire. Pour diminuer le loyer pour les ménages logés, Gironde Habitat a ici fait le choix de livrer quelques logements sans garages. Avec cette dernière réalisation, la commune offre donc 86 logements sociaux. Yves Lecaudey précisait que ce chiffre, rapporté aux 992 foyers de la commune, met cette offre en dessous (de peu), des 10% souhaités.

sud-ouest du 9 sept

Publié dans Ste Hélène

Commenter cet article

Canaulais 09/09/2008 12:35

Tiens ! Des logements sociaux réalisés par Gironde Habitat, et pas loins du centre ? et accessibles à pied ?
Quel luxe !
Chère Sainte-Hélène, priez pour que Lacanau en prenne de la graine, elle qui abat la forêt pour construire avec des vrais promoteurs intéressés, dans un site où il n'y a rien, ravitaillé par les écureuils, avec vue sur les résidences secondaires, pardon, mobil homes du camping autrefois municipal et les luxueuses résidences, pardon hangars, de la zone d'activité.
C'est vrai, il faut donner de soi même pour vivre dans d'aussi bonnes conditions : une maman et ses petits poussera la poussette jusqu'à l'océan pour acheter sa baguette, le papa ira travailler en vélo quelque soit le temps en proche banlieue bordelaise. Peut-être qu'une école verra le jour au Huga ?
Il faut savoir souffrir pour mériter de vivre à Lacanau dans un lieu aussi idyllique !