Les élus pas hostiles à l'éolien

Publié le par robert

HOURTIN. La société Valorem a pour projet d'implanter un parc éolien sur la commune. Le lancement d'une étude de faisabilité a été validé par les élus


Ce sont quatre à cinq éoliennes qui pourraient être implantées sur une parcelle communale située à l'est du bourg
Ce sont quatre à cinq éoliennes qui pourraient être implantées sur une parcelle communale située à l'est du bourg

L'éolien pointe le bout de ses « pales » à Hourtin. Le sujet a été abordé lors du dernier conseil municipal. À la majorité (17 pour, 5 abstentions), les élus ont autorisé la société Valorem à procéder à une étude de faisabilité pour l'implantation d'un parc éolien sur des parcelles communales situées à l'est d'Hourtin, route de Pauillac, à 8 km du bourg. Prochainement, un mât devrait être installé sur ce site d'implantation éventuel, et ce afin de mesurer la force des vents. L'étude doit durer environ un an.

Pas sur la côte.

À l'origine, c'est un secteur plus proche de la bande littorale qui avait été prospecté par Valorem. L'implantation était pressentie sur les parcelles du groupement forestier privé La Côte d'Argent (1). Lequel traverse en continuité le long de la côte, sur plus de 5 650 hectares, les communes de Vendays-Montalivet, Naujac-sur-Mer, et Hourtin. Cet été, au moment de la présentation du projet aux élus, Christophe Birot, l'édile, a clairement indiqué au représentant de Valorem qu'il n'était pas question que l'implantation se réalise sur ce secteur géographique, situé à moins de 5 km des plages. « Nous sommes beaucoup trop proches de la façade atlantique. Avec des mâts qui atteignent une hauteur de 150 mètres, quatre fois plus haut que le clocher de notre église, on pourra les voir de partout. »

Source de revenus.

Une autre raison a motivé le maire à proposer l'intérieur des terres à Vincent Vignon, le chef de projet de Valorem. Son argument : « Il est plus intéressant pour nous que l'opération se réalise sur un terrain communal. Parce que dans le montage, nous louons la parcelle. Ce qui est source de revenus pour la collectivité. »

Dans cette opération, il faut aussi compter sur la TPU (Taxe professionnelle unique) que reverse l'entreprise à la collectivité. Elle est perçue par la Communauté de communes.

Une longue procédure.

Si les élus hourtinais sont favorables à l'éolien, l'implantation effective du parc, soit cinq éoliennes au maximum, va demander du temps. Vincent Vignon, le chef de projet de la société Valorem revient sur les différentes étapes. « Il y a d'abord l'étude de faisabilité. Elle peut durer deux ans. Elle permet de déterminer l'endroit le plus indiqué pour finaliser l'implantation. Dans le même temps, la commune engage une procédure relative à l'implantation d'une ZDE (Zone de développement éolien). Un dossier piloté par la préfecture. Ensuite, il y a demande des permis de construire, et l'ouverture à enquête publique. » Vincent Vignon conclut qu'il faudra au moins cinq ans pour que le dossier aboutisse. Une période qui est aussi soumise à des procédures de concertation avec les riverains et les associations de défense de l'environnement. Ce qui constitue l'obstacle le plus sérieux à la réalisation du projet.

(1) Le groupement forestier de la Côte d'Argent a confirmé qu'il s'était engagé dans une politique d'implantation de parc éolien.

 

sud-ouest du 3 sept

Auteur : Julien Lestage

Publié dans hourtin

Commenter cet article

JP 10/11/2008 18:54


http://eolienaquitaine.free.fr/verdon.htm
Le Verdon veut ses éoliennesMEDOCAINS allez vous laisser massacrer Le Verdon?
 

Cocolère 04/10/2008 18:57

où qu'elles soient, on les verra "de partout", et pour quel bénéfice ?