L'oeil de la caméra

Publié le par robert

LACANAU. Une majorité de commerçants approuve le projet d'installer une vidéo-surveillance sur les allées Ortal


La vidéo-surveillance est plébiscitée par les commerçants PHOTO « SO »
La vidéo-surveillance est plébiscitée par les commerçants PHOTO « SO »

Décidément, les allées Pierre-Ortal ont la côte ces derniers temps. Les projets se multiplient pour leur donner un nouveau visage. Après l'expérience piétonne de cet été, appelée à être reconduite, il est désormais dans l'air d'y installer un système de vidéo-surveillance.

Pour cette raison, le maire a fait appel à Daniel Darsonville, président de l'Adec (Association du développement économique local), pour sonder les commerçants sur ce sujet. Daniel Darsonville a reçu une quarantaine de réponses, qu'il a transmises au maire.

Les conclusions de l'enquête.

Le résultat de ce sondage est sans appel, puisqu'il en ressort que 95 % des commerçants interrogés sont favorables à ce projet. Seuls deux ont émis un avis contraire, estimant pour l'un qu'il « faut d'abord traiter des problèmes d'éducation, d'alcool et de drogue » et pour l'autre, que ce projet « est une atteinte à la vie privée ».

Pour le reste des réponses, le ton est plutôt à l'adhésion impatiente, puisque la principale réaction est de demander : « C'est pour quand ? » Dans un certain nombre de réponses, il ressort également une mise en garde concernant « l'effet plumeau », à savoir de repousser les problèmes de sécurité dans des quartiers qui ne seront pas aussi surveillés.

Daniel Darsonville, se faisant l'écho des commerçants, préconise donc d'installer ce système à d'autres endroits sensibles, comme les abords des campings, les quartiers adjacents aux allées, ou encore la zone de l'hôtel du Marin.

La consultation des commerçants.

Le président de l'Adec se félicite en tout cas que les commerçants aient été consultés. « Pour une fois, nous avons la parole avant que le projet ne soit lancé en Conseil municipal, se réjouit-il. C'est une première. »

Il se murmure même que ce sondage a été réalisé avant que les élus eux-mêmes aient été mis au courant du projet.

Cependant, la prise de risque sur la question posée était plutôt minime. Que peut répondre quelqu'un, en ces temps où l'insécurité est en filigrane de la vie en société au XXIe siècle, si on lui demande ce qu'il pense de l'idée que son bien soit mieux protégé ?

Auteur : Cédric Grèze
sud ouest le 9 oct

Publié dans La sécurité

Commenter cet article

Canaulais 12/10/2008 20:56

Et l'avis des simples citoyens, non commerçants, c'est pour quand ?

Morgane 13/10/2008 06:36


Les commerçants sont pour à presque 100% sauf une personne qui veut protéger une certaine idée de vie privée.
Il est aussi important que de dire ce sont plutot les commerçants qui sont uniquement consultés. les particuliers boff!!!