Vers un réseau optimisé

Publié le par robert

HAUT DEBIT. Sur la presqu'île, la couverture de l'ADSL montre des disparités importantes. L'objectif de Gironde Numérique est d'améliorer la qualité du service

L'objectif de Gironde Numérique sur le Médoc, un débit de 2 Mégabits pour tous photo alain guilhot
L'objectif de Gironde Numérique sur le Médoc, un débit de 2 Mégabits pour tous photo alain guilhot

Selon les estimations, les zones blanches concernent en Gironde (CUB comprise) environ 51 000 personnes et les zones grises (ADSL, moyen débit, 2 Mbits/s), 350 000. Le Syndicat mixte Gironde Numérique a pour objectif la réduction de la fracture numérique persistante, l'ouverture à la concurrence et l'offre aux établissements publics du département (178) : collèges, lycées, zones d'activités hôpitaux, SDIS, équipement, un accès au très haut débit. Par voie de conséquence les particuliers seront aussi concernés.

Syndicat mixte. Créé en août 2007, Gironde Numérique qui regroupe la quasi totalité des Communautés de communes de la Gironde (45 sur 46) est un Syndicat mixte. Le Syndicat sera maître d'ouvrage dans la réalisation du réseau haut débit qui couvrira l'ensemble du département. Il va confier à une entreprise privée l'exécution du projet dans le cadre d'un partenariat public / privé. Cette formule permet de partager les risques financiers.

Au chapitre budget la dépense est estimée à 53 millions d'euros de coût public dont le Conseil général finance 80 % environ, les Communautés de communes et la Région, le reste. Le coût, pour les Communautés de communes, sera de 30 à 100 000 euros en fonction de la superficie du territoire et de sa population, les versements étant répartis sur 20 ans.

Fonctionnement. Le comité syndical comprend des représentants du Conseil général (8), les délégués des CdC (45), un délégué du Conseil régional et un délégué de la CUB. Le bureau du Syndicat est composé d'une présidente : Anne-Marie Keiser, trois vice-présidents : Henri Laurent, Alain Renard et Bernard Lauret, un secrétaire : Anacléto Alfonso.

Etudes de la couverture ADSL, dossiers diagnostics transmis par les CdC, rapports d'évaluation, lancement des appels d'offres, étude informative des projets déposés par les entreprises candidates, réunions sélectives, tous ces travaux aboutiront, au premier trimestre 2009, au choix de l'entreprise partenaire et à la signature du contrat. Les travaux commenceront alors et un premier calendrier estimatif prévoit la suppression des zones blanches dans 15 mois environ et la couverture de la totalité du département en 2 ans.

Concrètement, les fournisseurs d'accès à Internet seront en mesure de proposer à tous les habitants une solution qui est en cours de définition pour l'accès au haut débit : Wifi, Wimax, ADSL, fibre optique ou satellite. La mise en place du réseau de collecte régionale nécessitera la pose de plus de 1 000 km de fibre optique.

En Médoc, la couverture ADSL montre des disparités importantes dans les débits relevés. L'objectif est d'abord la disparition des zones blanches, puis d'atteindre un débit d'au moins 2 Mégabits / s pour tous (sachant que dans certaines zones difficiles à couvrir il faudra se contenter d'1 Mégabit / s). La réduction de la fracture numérique sera réelle, chacun dans la presqu'île pouvant accéder aux techniques de communications modernes dans des conditions satisfaisantes.

La Gironde est le deuxième département (après la Manche), dont le projet concerne la totalité des Communautés de communes. Ce projet de nature politique et stratégique porteur d'équité sociale, de dynamisme économique, de soutien aux collectivités rurales fait de la Gironde un département réellement innovant.

Auteur : Alain Eckert
sud ouest du 16 oct

Commenter cet article