Nouvelle vague

Publié le par robert

SURF. À 17 ans à peine, la surfeuse canaulaise Justine Dupont vient de décrocher son premier titre européen. Un exploit qui lui permet d'entrevoir un bel avenir sportif


Sur les petites planches (shortboard), comme sur les grandes (longboard), justine est douée d'une belle glisse photo Julien Lestage
Sur les petites planches (shortboard), comme sur les grandes (longboard), justine est douée d'une belle glisse photo Julien Lestage

La voix est hésitante et la victoire est modeste. Lorsque l'on demande à la jeune canaulaise ce que cela fait d'être championne d'Europe de surf, elle répond juste que « c'est bien ». L'essentiel est ailleurs, sur l'eau, sans doute. Pourtant du haut de ses 17 ans, Justine Dupont a bel et bien réalisé l'exploit d'aller chercher le titre européen du circuit ASP (Association of sporting professionals), là ou on ne l'attendait pas. Prodige du longboard, elle débute le surf à 11 ans, en même temps que son frère et sous l'égide du papa, surfeur chevronné. A 15 ans elle est déjà vice-championne du monde de longboard. Elle enchaîne les victoires et se retrouve au pôle espoir à Bayonne où ses journées se partagent entre les entraînements de surf et les cours. Un parcours sans faute couronné cet été par un titre de championne d'Europe... inattendu. La jeune championne ne visait pas la première place et c'est avec une certaine surprise qu'elle s'est retrouvée sur la plus haute marche du podium. « Je n'y était pas allé avec l'ambition de décrocher le titre. Pour moi, c'était une sorte d'année de rôdage », glisse- t-elle. Pourtant, à l'issue d'une très bonne première manche du WQS (World Qualifying Series) à Cascaïs au Portugal, tous les espoirs sont permis.

Proche du titre.

Elle réalise alors que le titre est tout proche, « On m'a dit que si je finissais dans les trois premières lors de la prochaine manche, le titre était possible et j'ai réussi ! ». Loin d'avoir la pression, Justine Dupont aborde au contraire la seconde épreuve, à Pantin, en Espagne, avec décontraction. C'est pourtant sur cette côte espagnole qu'elle remportera le titre européen, à la surprise de ses concurrentes qui ne le voyait pas (encore) décrocher le titre. « Elles ne se méfiaient pas vraiment de moi », raconte la canaulaise. Bien mal leur en a pris, puisque le 7 septembre dernier, c'était bien Justine Dupont la patronne dans l'eau.

La tête froide.

Le titre européen pourrait offrir à la surfeuse les clés du surf professionnel. Pourtant, elle garde la tête froide lorsqu'on lui demande quel objectif elle se fixe pour l'année à venir : « Avoir mon bac scientifique » répond elle du tac-au-tac, avant de glisser qu'elle se verrait bien « peut-être entrer dans le monde professionnel et faire quelque chose aux mondiaux ».

Auteur : Anne-Gaëlle Manac'h
sud ouest du 25 oct

Publié dans La gliss - le surf

Commenter cet article