Une clôture attendue

Publié le par robert

LACANAU. Près de 7 km de grillage devraient entourer le golf de l'Ardilouse d'ici la fin du mois

L'installation de la clôture est en cours photo v. b.
L'installation de la clôture est en cours photo v. b.

Attendue depuis longtemps et programmée déjà depuis l'année dernière, l'installation de la clôture autour du golf de l'Ardilouse a commencé lundi 6 octobre. Une clôture qui avait été prévue dans le bail initial entre le Syndicat mixte, propriétaire des lieux, et la société gestionnaire Nouveaux golfs de France (NGF), mais qui n'avait jamais vraiment vu le jour pour de nombreuses raisons.

Ce qui posait, entre autres problèmes, le fait que le bail prévoyait une clôture interdisant les personnes étrangères au golf d'y pénétrer. Or, ce qui faisait vraiment défaut pour les gestionnaires du golf, c'était une clôture empêchant les sangliers de ravager les greens. Une solution a finalement été trouvée avec l'installation d'un grillage galvanisé plastifié, d'une hauteur de 1,20 m, plus une partie enterrée de 50 centimètres avec un retour vers l'extérieur, évitant ainsi que les sangliers puissent passer par-dessous.

Les travaux d'installation des 6,8 km de clôture doivent durer environ quatre semaines. Une dizaine de portillons sont également prévus à des « endroits stratégiques ». Ils seront dotés d'un système de rappel automatique et une ouverture vers l'extérieur, toujours dans le but d'éviter que les sangliers puissent rentrer.

Un passage canadien.

Frédéric Fedon, directeur du golf, est satisfait d'avoir été consulté en ce qui concerne l'emplacement de ces portillons. « Cela va permettre aux clients qui habitent sur place de venir à pied, explique-t-il, et d'accéder au golf sans voiture. Les riverains et les promeneurs auront également la possibilité de traverser le golf. »

Afin de permettre le passage des cyclistes, un passage canadien sera réalisé sur la piste cyclable au niveau du trou numéro 8. Satisfait de tous ces nouveaux aménagements, Frédéric Fedon regrette cependant que l'accès de l'autre côté du golf n'a pas été pris en compte. Il s'agit du portail donnant accès au parking du golf mais également à de nombreuses habitations. Un portail qui ne fonctionne plus et reste donc toujours ouvert. « C'est dommage de poser près de 7 kilomètres de clôture, estime-t-il, et puis de laisser la porte grande ouverte. »

Auteur : Véronique Boscher

Publié dans l'environnement

Commenter cet article