Un autre regard

Publié le par robert


photo v. b.
photo v. b.

Cela fait une dizaine d'années déjà que l'Association culturelle de Lacanau (ACL) travaille en partenariat avec l'association Pollen pour échanger des expositions et ainsi soutenir des artistes contemporains. L'association Pollen, basée en Lot-et-Garonne, a pour mission d'accueillir des artistes en résidence à Montflanquin, afin de leur offrir un lieu où ils peuvent exprimer leur talent.

« Nous présentons ensuite ce travail au public, explique Denis Driffort, directeur artistique de l'association, mais nous ne choisissons que ce qui est identifiable pour pouvoir élaborer une exposition. L'idée est de faire basculer le regard des visiteurs pour qu'il y ait des questionnements envers l'art. »

L'exposition de photos « Portraits jardins » de Mathilde Fraysse a donc été conçue comme une « invitation à la découverte de l'art contemporain », tout en étant associée à un éventail d'actions de méditation vers le public, les enseignants et les scolaires. Mathilde Fraysse a réalisé ses photos en deux temps. La première série, intitulée Portraits maisons, a été faite en 2005. La photographe y associe des maisons imposantes par leur taille, leur architecture ou leur étrangeté à des jeunes filles. Elles sont présentées en diptyque, une photo avec et une sans la personne, afin de mettre en avant l'interaction entre l'image vide et le portrait et ainsi le rapport entre le personnage et le contexte.

La deuxième série de photos a été réalisée en 2008 et répond à une commande ayant pour thème les jardins et leurs propriétaires. Pour la photographe, « ces hommes et femmes n'ont pas toujours idée d'où et comment se placer dans leur jardin » car ils n'ont pas pour habitude au quotidien de s'y arrêter. Mais en les photographiant, l'artiste découvre que « dans ces espaces dessinés par leurs soins, ils deviennent parfois eux aussi un décor ».

Les photos de Mathilde Fraysse sont exposées à la salle l'Escoure à Lacanau-Océan jusqu'au mardi 9 décembre. Ouverture tous les jours sauf le mardi de 10 h 30 à 12 heures et de 15 heures à 17 h 30.

Véronique Boscher

Publié dans La culture

Commenter cet article