Qui veut la peau de l'éolien en France ?

Publié le par robert

Avec France Inter, la chronique de Bernard Maris, journaliste et écrivain. En France, partisans et adversaires de l'éolien s'affrontent. Pour les uns, il faut respecter le Grenelle de l'environnement et penser à la question délicate des déchets nucléaires. Pour les autres, le surcoût par rapport aux énergies fossiles et la laideur des dispositifs sont inacceptables.



Groupe d'éoliennes (Midi-Pyrénées - photo par Aleske - Flickr - cc)
Groupe d'éoliennes (Midi-Pyrénées - photo par Aleske - Flickr - cc)
En France, il y a ceux qui soutiennent l'énergie éolienne. Comme le Syndicat des énergies renouvelables (SER ), une organisation qui regroupe les entreprises ayant des activités dans l'éolien, mais aussi dans l'énergie solaire, géothermique, hydraulique et dans les filières de la biomasse. Comme une majorité de Français, qui porte son choix sur l'éolien. 

VGE : Veut Grever l'Eolien
Et il y a ceux qui sont contre l'éolien : d'abord, le Comité d’orientation stratégique par exemple, présidé par Valéry Giscard d’Estaing, qui fut le promoteur du nucléaire en France, assisté de Marcel Boiteux, ancien Pdg d’EDF. Pas vraiment, on s’en doute, un ennemi du nucléaire...

Ensuite, l’Institut Montaigne (une « boîte à idée » proche du patronat), qui vient récemment de publier Pour rétablir la vérité sur le coût de l’Eolien. Ce think tank vient de faire remarquer que le nucléaire, dont est « surdoté » la France, n’émet pas de CO², et qu’il est moins aléatoire et moins cher que l’éolien.

C'est vrai. Bien que le nucléaire ait quelques petits inconvénients... On sait bien qu’il n’y aura jamais d’accident nucléaire - d’ailleurs Tchernobyl n’aurait pas du se produire - mais il y a la question des déchets, qui sont très lents à perdre leur radioactivité et que nous laissons à des centaines de générations futures qui, espérons-le, sauront dans quelques milliers d’années les retrouver. La question est la suivante: même si l’éolien a un surcoût par rapport au nucléaire, ne vaut-il pas mieux avoir de l’éolien ?


Qui veut la peau de l'éolien en France ?
Savoir investir et économiser
Il paraît que l'éolien est inesthétique. Certes, mais le nucléaire non plus n’est pas très esthétique. Et puis, franchement, des éoliennes dans la Beauce ou du coté du Havre, ce n’est pas vraiment laid. Non. Mais en prenant à la lettre les estimations de l’Institut Montaigne, on aboutit à une surfacturation d’une centaine d’euros par ménage et par an.

En fait, la question du surcoût de l’éolien ne se pose pas par rapports aux énergies fossiles, mais plutôt par rapport aux autres énergies renouvelables : vaut-il mieux investir dans l’éolien ou le solaire, l’hydraulique, la biomasse et plus particulièrement la filière bois ? Faut-il planter des éoliennes ou des arbres ? Ne faudrait-il pas d'abord faire l’investissement qui rapporte le plus en matière de CO², celui des économies d’énergies ?

L’un n’exclut pas les autres, évidemment, puisque le Grenelle de l’environnement prévoit 23% d’énergies renouvelables dans la consommation d’ici 2020 ! On en est encore loin.

La phrase du jour :
« L’éolien est une escroquerie silencieuse et un business douteux » Valery Giscard d’Estaing.

Retrouvez les chroniques de Bernard Maris sur France Inter.

Vas, lis et reviens

Le site du Syndicat des énergies renouvelables
Le site de l'Institut Montaigne

Publié dans l'environnement

Commenter cet article

kIKI 19/11/2008 18:37

l'éolien ne pourra jamais remplacer le nucléaire. Il ne peut être qu'un complément.