De nouvelles têtes à la brigade

Publié le par robert

Amandine Feuillas (à droite) et Laurent Pinelli (derrière) accompagnent les trois stagiaires. (photo v. b.)
Amandine Feuillas (à droite) et Laurent Pinelli (derrière) accompagnent les trois stagiaires. (photo v. b.)

Trois nouveaux gendarmes ont rejoint cette année la brigade canaulaise. Il s'agit d'abord de l'adjudant-chef Patrick Rautureau, 47 ans, qui a pris le commandement de la gendarmerie de Lacanau. Arrivé en Gironde en 1989, après une formation à Maisons-Alfort et des affectations dans l'Ain et l'Isère, il est passé par les brigades de Biganos et de Saint-Symphorien avant d'intégrer celle de Lacanau. Marié et père de cinq enfants, l'adjudant-chef se dit « très content » d'être basé en Gironde car cela lui permet d'être « plus près de sa famille qui est originaire du grand Sud-Ouest ». En poste depuis quelques mois, il a découvert le « vaste territoire » dont il est responsable, avec ses « problématiques de l'été » mais aussi une « activité moins soutenue l'hiver ».

« Un bon apprentissage »

Pour Amandine Feuillas, 30 ans, Lacanau est sa première affectation après une formation en Haute-Marne. Elle est la seule femme au sein d'une brigade exclusivement masculine, mais cela ne semble pas lui poser de problèmes. Elle estime que cette première affectation sera un « bon apprentissage » en raison des problématiques très diverses auxquelles elle sera confrontée. Amandine Feuillas est mariée, et habite à la gendarmerie au bourg.

Le troisième nouveau gendarme est Laurent Pinelli, également 30 ans. Il a suivi une formation dans le Finistère et a passé, avant d'être affecté à Lacanau, quatre ans à Périgueux, au sein de la gendarmerie mobile. Une unité qui s'occupe principalement du maintien de l'ordre et de la sécurité publique. Né à Bordeaux, Laurent Pinelli connaît bien la région ainsi que la station balnéaire pour y avoir passé des vacances. Au niveau de ses fonctions, il découvre et apprécie le travail en brigade, surtout pour le « contact avec la population » et le « travail d'enquête ».

Actuellement, la gendarmerie de Lacanau accueille également trois jeunes stagiaires, en formation dans une école spécialisée pour devenir gendarmes.

Auteur : Véronique Boscher

Publié dans La sécurité

Commenter cet article