François Sargos et la « nature secrète »

Publié le par robert

LIVRE. François Sargos, conservateur de la réserve naturelle du Cousseau, vient de publier un ouvrage sur la forêt des Landes de Gascogne


L'auteur lève le voile sur le patrimoine naturel méconnu. (photos J. L)
L'auteur lève le voile sur le patrimoine naturel méconnu. (photos J. L)

François Sargos en connaît un rayon sur l'environnement. Depuis 1989, il est le conservateur de la réserve naturelle du Couseau. Un petit bout de territoire flanqué entre Lacanau-Océan et Carcans-Maubuisson, et qui concentre une faune et une flore d'une grande richesse. Depuis vingt ans, avec passion, le naturaliste protège, explore et développe ce site exptionnel caractérisé par son étang.

Aux éditions « Sud Ouest », il vient de publier « Une nature secrète ». Dans cet ouvrage, illustré de magnifiques photos de Pierre Petit, François Sargos a étendu ses frontières, et livre ses connaissances sur la forêt des Landes de Gascogne. Dans le triangle Soulac, Nérac, Tarnos, il met en lumière « les trésors de la nature [...] du plus vaste massif forestier d'Europe ».

Biodiversité méconnue

Bien sûr, il y a l'historique du massif, puis l'inventaire classique des espèces animales et végétales qui peuplent la forêt de pins maritimes. Du cordon dunaire fixé par les arbres sinueux de la forêt de protection, aux troncs plus longilignes de la forêt de production, François Sargos révèle notamment une biodiversité qui échappe le plus souvent aux promeneurs. Ainsi l'on comprend qu'il faut apprendre à se pencher et surtout observer ces « jolis miroirs d'eau calmes » où se concentrent de véritables jardins botaniques, et toutes sortes d'insectes, puis d'oiseaux colorés tels le pinson des arbres, le pic épeiche, la huppe fasciée, le tarier pâtre.

Message à passer

Dans son ouvrage, le naturaliste ne se contente pas de décrire la nature verdoyante, il fait aussi passer un message. « L'enjeu du livre était, entre autres, de valoriser une sylviculture douce ou traditionnelle qui est un moindre mal vis-à-vis de la biodiversité, comparativement aux défrichements pour les grandes cultures industrielles, autoroutes et urbanisation galopante dont souffre le plateau landais depuis plusieurs décennies. »

Le discours est à l'attention des sylviculteurs, dont les choix de gestion vont déterminer l'avenir de cette forêt des Landes de Gascogne.

« Forêt des Landes de Gascogne, une nature secrète ». Éditions « Sud Ouest ». Prix : 24,90 ?.

Auteur : Julien Lestage
j.lestage@sudouest.com

Publié dans l'environnement

Commenter cet article