Dossiers sensibles

Publié le par robert

Brigitte Dupeyron et André Bouillet. (PHOTO P. V.)

Après Dominique Gisson, présidente de l'association Vive la forêt, Brigitte Dupeyron et André Bouillet, respectivement présidente et trésorier de l'AEDCM (Association pour l'environnement et la défense de Carcans-Maubuisson) donnent leur point de vue sur les dossiers sensibles relatifs à la Communauté de communes des Lacs médocains (CdC).

Que pensez-vous du document d'orientation général du Scot de la CdC?

B. Dupeyron/A. Bouillet. Tout d'abord, nous avons cherché à le consulter sur le site Internet de la mairie de Lacanau, comme annoncé lors de la réunion de présentation à Hourtin, mais nous n'avons rien trouvé. En ce qui nous concerne, nous sommes allés le consulter à la mairie de Carcans. Globalement nous adhérons pleinement à la philosophie générale, mais cependant, un certain nombre de points nous inquiètent, comme le nouveau port d'Hourtin considéré comme acquis, et surpris de voir certains paragraphes relatifs à la protection de l'environnement, supprimés, notamment ce qui touche aux loisirs motorisés polluants en forêt, sur l'océan et sur le lac, alors que dans les objectifs du Scot, nous y trouvions la promotion des loisirs non-polluants. D'autre part, nous nous opposons fermement à l'installation de mobil-homes à Bombannes, alors que jusque-là, ce site était préservé. De même que nous nous interrogeons sur la signification de restructuration du site du Montaut, puisqu'il est indiqué « qu'il peut y avoir un traitement qualitatif de part et d'autre de la RD 207, terrain de char à voile et vis- à-vis », sachant que le marais est strictement protégé.

Concernant les énergies renouvelables, êtes-vous, pour ou contre l'éolien ?

Nous ne sommes pas contre l'éolien, car il faut absolument s'engager vers une réduction des énergies et de faire un effort en faveur des énergies renouvelables, conformément aux engagements du Grenelle de l'environnement et aux engagements européens.

Mais, pas là où il n'est pas rentable, ni qu'il devienne la proie d'un développement spéculatif de la part des propriétaires et des communes.

Donc l'éolien, oui, mais pas n'importe où, pas de manière anarchique et il semble bien, d'après la Diren, que le Médoc n'est pas une région vraiment appropriée (assez peu de vent, une installation en forêt à risques en cas d'incendie, et sur la côte, pour des raisons touristiques...)

En revanche, des éoliennes en mer, associées à l'utilisation des courants, cela devrait être une piste. Le bois, le soleil, la biomasse, le photovoltaïque... seraient aussi des solutions qui pourraient-être mises en oeuvre dans la région.

Si le projet de port se confirme sur l'ancien site du CFM, quelle sera votre position ?

Rappelons que l'ex-CFM d'Hourtin se situe en site classé par la loi littoral. Bien entendu, nous ne sommes pas contre sa restructuration, mais en revanche la création d'un nouveau port de 390 anneaux est inacceptable, et si d'aventure ça devait se réaliser, nous nous y opposerons. Pour l'instant, le ministre de l'écologie examine le dossier, et nous attendons sa décision.

Le projet initial de la résidence de tourisme qui doit se construire en bordure du lac et du canal des étangs est, semble t-il, sur le point de se réaliser. Comptez-vous toujours vous y opposer ?

Oui, nous examinerons et nous utiliserons tous les recours juridiques possibles. Une fois de plus, nous rappelons que ce projet n'est pas en conformité avec la loi littoral.

Scot : Schéma de cohérence et d'organisation territoriale

Auteur : Propos recueillis par
Pierre Vallade

Publié dans Vive La Forêt

Commenter cet article

Bruno Dupuy 08/12/2008 22:48

Je suis l'"heureux" propriétaire de la maison à la clôture détériorée en photo dans l'article "le quartier nord à bout de nerf". Après avoir déposé plainte, j'ai réclamé à plusieurs reprises la présence des forces de l'ordre sur ce rond point stratégique à la sortie des discothèques. Rien n'a été fait et ma clôture a été entièrement détruite. Je reste à votre disposition et suis prêt à vous adresser la copie de la plainte.

robert 09/12/2008 18:51


Si vous voulez que nous la publions, pas de problèmes.