Du chauffage au bois à l'étude pour les écoles

Publié le par robert

Le centre multi-accueil, qui ouvrira ses portes en janvier, bénéficiera aussi de la chaufferie bois. (photo r. B.)
Le centre multi-accueil, qui ouvrira ses portes en janvier, bénéficiera aussi de la chaufferie bois. (photo r. B.)

C'est au terme d'une séance marathon de 3 heures et de l'examen de 39 questions portées à l'ordre du jour que les élus municipaux ont pu se souhaiter de bonnes fêtes jeudi soir.

Une séance sans grande passion puisque, pour la petite histoire, il a fallu attendre l'examen de la 38e question (motion contre le déclassement du centre de secours principal de Lesparre) pour que la belle unanimité des votes ne soit « troublée » par l'abstention de Jacques Sorhaïtz, ce dernier justifiant sa position notamment par « le manque d'intérêt manifesté par les élus médocains devant le projet de création d'un centre 15 bis à Lesparre ».

Chaufferie bois en projet

Une étude de faisabilité, réalisée en 2007, avait montré que la réalisation d'un réseau de chaleur alimenté par une chaufferie bois pour le chauffage de bâtiments communaux et résidentiels présentait un triple intérêt écologique, économique et social pour la commune.

Précisant que le Conseil général était fortement intéressé par ce projet, dans le cadre de la construction du nouveau collège, et sous réserve qu'il soit opérationnel en 2011 pour l'ouverture de l'établissement scolaire, et que d'autre part la société Domofrance qui gère la chaufferie alimentant les 144 logements du square des Chênes avait également manifesté son intérêt pour le projet ; le maire a obtenu l'autorisation du Conseil de lancer les marchés nécessaires à sa réalisation et de demander toutes les subventions afférentes (équipement subventionnable à 70 %).

Cette chaufferie, dont il reste à déterminer avec précision la puissance, et qui serait installée en arrière du collège, devrait servir également au chauffage des écoles, de la crèche et du CLSH. Sa consommation serait d'environ 22 tonnes de plaquettes forestières ou de pellets par semaine.

Questions financières

Outre les traditionnelles questions financières (décisions budgétaires modificatives) de fin d'année visant à ajuster, en plus ou en moins, les prévisions de dépenses et de recettes de certains budgets de l'exercice 2008, il a été décidé de réactualiser les montants de la taxe de séjour et d'appliquer des tarifs identiques à ceux de la commune de Carcans (de 0,22 ? à 1,12 ? selon les catégories d'immeuble) dans un souci de réciprocité.

Considérant par ailleurs que le seul budget « Eau et assainissement » ne pouvait supporter les importants investissements passés et surtout à venir sur le réseau communal, le maire a obtenu d'autoriser la contribution du budget principal de la commune à l'équilibre du budget « Eau et assainissement » tout en laissant entendre que la surtaxe communale de 5 %, supprimée en 2007, « une erreur car générant une perte de recette », devrait peut-être rétablie.

Nouveau régime

Le Conseil a enfin adopté les nouvelles conditions de mise en oeuvre du régime indemnitaire des agents de la commune, selon les textes en vigueur et notamment les règles de parité avec les agents de l'État.

Nous reviendrons dans une de nos prochaines éditions sur le reste des dossiers qui ont été traités lors de ce Conseil municipal.

Auteur : Robert Boivinet

Publié dans hourtin

Commenter cet article