Hourtin: Les assemblées du souvenir

Publié le par robert

Les membres des bureaux des deux assemblées en compagnie de la jeune Noëlie. (PHOTO r. B.)
Les membres des bureaux des deux assemblées en compagnie de la jeune Noëlie. (PHOTO r. B.)

Dimanche matin, au foyer des anciens, les présidents des sections locales de l'UNC-AFN, Bernard Dommergue, et du Souvenir français, Ghislaine Tristant, avaient convié leurs adhérents à l'assemblée générale de leurs associations, chacune se félicitant de la présence de Christophe Birot, maire de la commune.

Hommage

Après avoir fait observer une minute de silence et rendu un vibrant hommage à Jean Lassalle, leur camarade décédé en juillet dernier, Bernard Dommergue a rappelé que l'UNC/AFN s'adressait à tous les anciens combattants de tous les conflits, de toutes les armées et toutes les générations.

Le maire a « regretté que nombre d'anciens militaires n'aient pas adhéré à l'association » et a souhaité « que perdure le devoir de mémoire envers les disparus ». Bernard Dommergue est revenu également sur les missions de l'UNC/AFN, participation avec drapeau aux cérémonies patriotiques et commémoratives bien sûr, mais aussi évolution de la législation combattante, action sociale en faveur des veuves et membres de l'association en difficultés, actions humanitaires... sans oublier la perpétuation de l'esprit de camaraderie qui allait d'ailleurs se concrétiser par en repas pris en commun à La Table des épicuriens, avec le Souvenir français.

Aux côtés de Bernard Dommergue, le bureau est constitué de Jean-Claude Scheers, vice-président, Michel Sailly, secrétaire, et André Dassé, trésorier.

Souvenir Français

Présidente du comité Marie-Victoire-Fontanié, Ghislaine Tristant s'est félicitée, quant à elle, du nombre croissant des adhésions au Souvenir français, avec, en ce début d'année, 130 membres inscrits. Elle a rappelé la participation du comité aux différentes cérémonies locales de commémoration, au dépôt de lumignons sur les carrés militaires de Naujac, Hourtin et Carcans le 11 novembre, mais aussi à la cérémonie du souvenir organisée le 2 novembre au cimetière de Saint-Estèphe, en mémoire de Patrice Seriat, soldat casque bleu mort au Liban, en 1983.

Un nouveau drapeau

Le trésorier André Dassé (20 ans de fidélité au Souvenir français) a présenté le bilan financier, équilibré, et le projet d'achat d'un nouveau drapeau (1 475 euros).

Avant d'inviter tous les participants au pot de l'amitié, Michel Tristant, secrétaire, a conclu la réunion en rappelant que les quêteurs, aux portes des cimetières le 1er novembre, dont la petite Noëlie, avaient permis de recueillir 397 euros, dont 121 ont été reversés à la délégation générale de la Gironde.

Auteur : Robert Boivinet

Publié dans hourtin

Commenter cet article