Les élus font appel aux volontaires

Publié le par robert

SÉCURITÉ INCENDIE. Sainte-Hélène et le Porge s'attaquent aux pistes DFCI dès ce week-end

Sainte-Hélène compte 13 000 hectares de forêt. (photo J. L.)
Sainte-Hélène compte 13 000 hectares de forêt. (photo J. L.)

Le retour du courant, la réparation des toitures. En Médoc, il existe aussi une autre priorité qui mobilise fortement les communes forestières après une tempête. C'est le dégagement des pistes DFCI (Défense des forêts contre l'incendie). Il s'agit de ces chemins dans la forêt qui permettent aux pompiers de circuler et d'intervenir en cas d'incendie.

Lundi, Olivier Delcayrou, le sous-préfet, a chargé les personnels du Sdis (Service départemental d'incendie et de secours) de procéder à un premier état des lieux. Le but étant, en fonction de la situation, de dégager des moyens pour traiter ce chantier. Le représentant de l'État a un calendrier en tête. Le travail doit être fait avant le printemps et le début de la saison estivale.

Les volontaires sollicités

Les villages de Sainte-Hélène et Le Porge, sur ce registre, ont décidé de ne pas attendre le diagnostic. Et d'engager le plus rapidement possible les opérations. Dans un communiqué, les élus font appel aux volontaires.

À Saint-Hélène, un rendez-vous a été fixé (1) devant le foyer des Sociétés. Il est demandé aux volontaires « de se munir de tronçonneuses et de protection ». La mairie, l'Association locale de défense des forêts contre l'incendie et les chasseurs encadreront cette opération.

Au Porge, où « toutes les bonnes volontés sont les bienvenues avec le matériel », la municipalité précise que « les bénévoles seront couverts par l'assurance de la mairie [...]. Et une sandwicherie mise à disposition au Courtiou des chasseurs ». Quelques jours après la tempête Klaus, la solidarité continue de jouer dans les villages.

(1) Sainte-Hélène. Samedi et dimanche, rendez-vous au foyer des sociétés à 8 heures. (2) Le Porge. Samedi, rendez-vous 8 h 30 aux ateliers municipaux.

Publié dans Ste Hélène

Commenter cet article