HOURTIN. Martine Augizeau doublement distinguée

Publié le par robert



Martine Augizeau (à gauche) récompensée par le Rotary Club du Médoc. (photo r. b.)
Martine Augizeau (à gauche) récompensée par le Rotary Club du Médoc. (photo r. b.)

Cuire des fruits par le soleil pour en faire des confitures, tel était le pari effectué par Martine Augizeau ! Une cuisson à « ciel ouvert », en douceur, en petites quantités, dans de petites bassines en cuivre disposés sur les fours solaires. Une cuisson qui conserve aux aliments toutes leurs vitamines, tous leurs minéraux, toutes leurs saveurs, sans risque d'introduction de substances cancérigènes ! Avec la seule utilisation du soleil, une énergie gratuite, inépuisable et parfaitement propre pour l'environnement !

Une véritable révolution

Et en donnant vie, l'été dernier à son idée, évidemment réfléchie et mûrie de longue date, Martine Augizeau ne s'attendait sûrement pas à susciter un tel intérêt ! Et pourtant ! Invitée au Festival international de l'innovation (I'nov), à Mérignac en octobre dernier. Martine Augizeau s'était déjà vu distinguée par l'Ifia (International Federation of Inventors'Association), en français « L'organisation mondiale des inventeurs et des innovateurs ». Lui fut remis en cette occasion le prix spécial réservé à la création et à l'innovation féminine de l'année. Une reconnaissance de poids venant d'une institution créée en 1968, dont le siège est à Budapest, et qui étend son rayonnement sur 89 pays ! Et qui ne passa pas inaperçue puisque plusieurs chefs « étoilés » choisirent de servir la confiture Ogizo, marque déposée, avec leurs plateaux petits-déjeuners !

Récompensée

Et puis jeudi dernier, ce fut au tour du Rotary Club du Médoc de donner un coup de projecteur sur l'invention de Martine Augizeau. Dans les salons de l'Hôtel d'Angleterre à Pauillac, au cours d'une réception à laquelle participaient les quelque 40 membres du club, le président Jean-Pierre Seynat lui remit en effet solennellement le « Prix du travail manuel » pour l'année 2008.

Le Rotary Club du Médoc a, au cours de la même soirée, décerné le « Prix Servir » à Nicole Rayssiguier, présidente de « L'Oiseau lire », une association d'insertion et de lutte contre l'illettrisme pour adultes créée en 2004 et dont le siège est situé à Saint-Julien-de-Beychevelle. Quant à Martine Augizeau qui « mitonne » toujours quelques nouveaux projets, elle compte ouvrir au printemps un point de vente de ses produits sur le lieu de leur fabrication, et même de proposer aux personnes intéressées de créer leur propre confiture avec les fruits qu'ils auront amenés, et avec bien sûr une mise en pots personnalisée.

Auteur : Robert Boivinet

Publié dans hourtin

Commenter cet article