HOURTIN. À la rencontre du public

Publié le par robert

Un «quatuor» de cuivres intergénérationnel. (photo r. b.)
Un «quatuor» de cuivres intergénérationnel. (photo r. b.)

La série des « Pauses point d'orgue » musicales, petits concerts délocalisés en divers lieux de la commune, a débuté samedi soir Chez Patou avec la prestation des élèves des classes « cuivre et bois » de l'école de musique de l'Union sportive et culturelle de Hourtin (USCH).

Airs populaires et classiques

Accompagnés de leurs professeurs Catherine Tihi-Mallet (saxophone), Élodie Sendero (clarinette), Slobodan Sokolovic (trombone) et de Thibault Perlade, directeur de l'école, à la trompette, jeunes et moins jeunes ont interprété des morceaux semi-classiques ou des airs populaires largement applaudis par le public présent.

Une initiative destinée, ainsi que le soulignait Patrick Courrier, secrétaire mais aussi trompettiste et joueur de trombone, à « témoigner face à la population de la qualité du travail et des progrès effectués au sein de l'école », tout en offrant aux débutants l'occasion de se produire en public, exercice formateur s'il en est.

Une seconde « Pause point d'orgue » sera proposée aux amateurs de musique le samedi 7 février, à 18 heures, salle d'animation à Hourtin Port, avec la participation des classes de guitare, flûte et violon.

Prochaine Pause point d'orgue, samedi 7 février, à 18 heures, à la salle d'animation à Hourtin Port. Entrée libre.

Auteur : Robert Boivinet

Publié dans hourtin

Commenter cet article