Le dossier CFM à l'enquête

Publié le par robert

RECONVERSION. Le dossier de l'ex-centre de formation de la marine d'Hourtin vient de rentrer dans la phase d'enquête publique. Le permis d'aménager, lui, est à l'instruction
L'ex-CFM d'Hourtin tel qu'il existe aujourd'hui, et le projet de reconversion de l'ex-CFM selon le promoteur Robelco. (ph J.Lestage -Doc : HPI.)
L'ex-CFM d'Hourtin tel qu'il existe aujourd'hui, et le projet de reconversion de l'ex-CFM selon le promoteur Robelco. (ph J.Lestage -Doc : HPI.)

Le projet de reconversion de l'ancien centre de formation de la marine d'Hourtin (CFM), porté par le promoteur Robelco, vient de rentrer dans l'étape délicate des enquêtes publiques. Jusqu'au mercredi 18 mars, l'épais dossier d'Hourtin promotion international (HPI), filiale du groupe Robelco, pourra être consulté librement par tout un chacun (1).

Deux enquêtes pour l'ex-CFM

Aussi, sur un registre, comme la procédure l'autorise, il sera possible de porter des appréciations, suggestions, et autres contre-propositions. Jean-Pierre Lajaunie, le commissaire-enquêteur , nommé par le président du Tribunal administratif de Bordeaux, recevra le public à 3 reprises pour prendre note des observations (2). Et établir son rapport. Lequel ne sera pas pour autant décisif. L'autorité administrative pouvant passer outre les avis. Dans ce dossier hourtinais, deux enquêtes sont menées conjointement. La première s'intéresse aux opérations susceptibles d'affecter l'environnement. C'est l'enquête Bouchardeau, du nom de son auteur (ministre de l'Environnement en 1985). Elle vise à informer et à recueillir l'avis de la population sur le projet présenté et ses incidences sur l'environnement en général.

La seconde enquête est en rapport avec la loi sur l'eau. Elle cherche à mesurer l'incidence du projet sur le milieu aquatique. Sur cette partie, on retiendra notamment que la commission locale de l'eau (CLE), présidée par Henri Sabarot, a donné un avis favorable au projet Robelco. C'était au mois d'octobre dernier. Toutefois, dans cette assemblée, la Sepanso et l'association Vive la Forêt ont clairement affiché leur hostilité. Le projet de port de plaisance continue de crisper les défenseurs de l'environnement.

L'instruction du permis

En parallèle de l'enquête publique, se déroule actuellement l'instruction du permis d'aménager. Lequel a été déposé fin 2008 à la préfecture. Dans une procédure administrative relativement longue et compliquée, il est possible d'estimer que la décision, d'autoriser ou pas le promoteur à lancer son projet, pourrait intervenir à l'autonome prochain. C'est au ministère de l'Ecologie que reviendra la décision finale. A noter que le dossier, qui a déjà reçu un avis favorable de la commission départementale de la nature, des paysages et des sites (CNDPS), devra repasser en commission des sites à la demande du ministre Jean-Louis Borloo.

Le port à la loupe

Alors que la partie terrestre du projet semble ne plus poser problème aux différents intervenants, une pression continue toujours de s'exercer sur le projet de port. Lors de la dernière mandature, cette partie du dossier avait cristallisé bien des tensions entre les maires des Lacs Médocains, et notamment entre Jean-Jacques Clavet, maire d'Hourtin, et Henry Sabarot, maire de Carcans-Maubuisson. La «bataille» avait même fini par bloquer le fonctionnement de la Cdc des Lacs Médocains (Carcans, Lacanau, Hourtin). La médiation de la préfecture et une nouvelle donne politique (après les élections municipales) avaient finalement permis de «fluidifier» le dossier.

Le projet et la crise

Dans les grandes lignes, le projet du groupe Belge Robelco prévoit la reconversion de l'ex-CFM en un complexe de logements, commerces, hôtels, centres de loisirs, et un port de 330 anneaux. Plus de 100 emplois ont aussi été promis par les investisseurs. Reste à savoir, une fois passées les étapes des enquêtes et du permis d'aménager, si le contexte de crise économique ne risque par de fragiliser un projetdéjà annoncé depuis plus de 5 ans. Hier, Christian Birot, le nouveau maire d'Hourtin, confait que cette période d'instructin tombait plutôt bien. L'édile espère en 2010.

Auteur : julien lestage
(1) Aux heures d'ouverture, le dossier peut-etre consulté dans les mairies d'Hourtin et de Carcans
(2) Mardi 3 mars. Mercredi 11 mars : mairie de Carcans de 14h à 16h30. Mercredi 18 mars : 14h à 16h30 à la mairie d'Hourtin.

Publié dans hourtin

Commenter cet article

Begon Roger 29/09/2010 19:01



Monsieur Robert , vous devez être satisfait ! La reconversion du CFM est bloquée par un recours de VLF et l'AEDCM . Je vous donne RDV dans un an pour visiter la 3éime friche que l'on
doit à VLF.


R.B



Roger Begon 10/09/2009 11:23

Pour être plus clair:
En effet VIVE LA FORET a bloqué la fin de la réalisation d’un lotissement Le Bernos à Longarisse prés du lac de Lacanau . Une route a été faite pour ne pas gêner les habitants de Longarisse , 4 belles maisons ont été construites et sont habitées quant au  lotissement il est en friche les  armoires et éclairage pillés.
 
Au Moutchic toujours prés du Lac de Lacanau il avait été mis en œuvre  la construction d’habitations à la place de l’ancien centre médico scolaire à l’abandon.
 
Le promoteur avait entrepris de rénover la maison bourgeoise à l’entrée, tout a été de nouveau bloqué le site est en friche et les constructions délabrées.
 
Que gagne la forêt dans cette opération ?? on est loin de la protection des arbres.
 
J’ai comme l’impression que VIVE LA FORET s’occupe beaucoup plus du Maire de Lacanau que de la forêt et du lac lequel est envahi par des algues Lagarosiphon , la forêt est étouffée par endroit par les excréments des cormorans ( kayok en Médoc) espèce un peu trop protégée à mon avis. J’attends de voir un article dans le journal du Médoc concernant leur action suite aux tempêtes, ces articles m’ont ils échappé ?
 
J’avoue que je ne connais pas dans le détail les procédures qui durent depuis des années je vois la situation actuelle de ces sites et cela est lamentable.
 
Concernant le projet du CFM le différent est sur le nombre de bateaux 400 au départ, ramené à 330 dont 130 anneaux réservés aux corps morts existants actuellement sur le lac. Il y a plus de voiliers et petites barques de pèche que de bateaux équipés de puissants moteurs,  leur sortie étant surtout estivale il est de fait que le lac se régénère dans l’année les analyses l’ont toujours prouvé. Il sera toujours temps de limiter la puissance des moteurs s’il apparaît une pollution, solution déjà envisagée mais pas appliquée à ce jour car certains prennent heureusement en compte l’opportunité technique et l’impact économique
 
Ayant une résidence secondaire à Hourtin depuis 20 ans j’apprécie le cadre de vie que nous y trouvons, la protection de la rive ouest du lac est une superbe initiative, les pistes cyclables sont superbes, le lac est le paradis de la voile et ayant fait mes classes au CFM ma démarche est purement « sentimentale » je ne souhaite pas acheter un appartement à ROBELCO et j’ai un anneau au port d’Hourtin pour un voilier avec un moteur de 4 Cv 4 T   équipement majoritaire dans le port
 
 
 
                                                                        Roger Begon.
 
dernier projet « gelé »
 le lotissement de la Huga
 

robert 12/09/2009 09:48


OUi Lotissement du Bernos : construction par un promoteur en contradiction avec la loi littoral et construction de ces 4 maisons  avec un permis de construire qui a été considéré comme caduque
, et toujours en contradiction avec les jugements des tribunaux.......
Devons nous demander la remise en état comme au cap ferret?
CMS du Moutchic: la maison du commandant a été vendue ... en attente de rénovation
Le CMS lors de la vente précisait vente avec reconstruction sur un projet médico résidentiel et non des constructions comme sur la Cote d'Azur...
HLM du Huga ..... voir les derniers articles à ce sujet

Vous avez raison : nous sommes dans un choix de société, un choix culturel, démocraphique, environnemental , sociétale pour le Médoc...
Au choix: une côte médocaine qui reste " à peu prés" dans sa configuration actuelle ou alors une côte bétonnée comme sont la côte d'azur ou la costa brava..... C'est un choix mais il faut
l'exprimer....
Quand à l'eau des lacs , nous sommes moins surs que vous sur leur qualité...

Quand à la forêt , nous savons que VLF s'implique dans les actions sur la protection des forêts que se soit en syviculture, soit en protection de l'incendie... Il suffit d'aller sur leur site:
www.vivelaforet.com


Begon 09/09/2009 12:22

Il ya a malheureusement VIVE LA FORET qui souhaite semble t il mettre le site de Contaut dans les mêmes conditions que le lotissement Le Bernos à Longarisse et l'ancien centre médico du Mouchic. C'est lamentable

robert 10/09/2009 06:10


Pourquoi malheureusement?
Malheureuse, l'action de VLF?
ou malheureux l'action de certains promoteurs?
Ce n'est pas clair votre commentaire!!!


Henri 20/02/2009 23:20

Heureusement qu'il y a VIVE LA FORET et la SEPANSO pour défendre notre beau lac de Carcans/Hourtin.