Le casino de Lacanau , objet des attentions de 4 girondins

Publié le par robert

Le milieu du casino donne parfois de mauvaises idées à ses employés qui tentent de dérober des jetons voire de l'argent. Il est vrai que l'accès à l'argent facile fait tourner la tête et il arrive que des dérapages se produisent au sein même du personnel. Nous avons pu le constater lors de plusieurs affaires dans les casinos monégasques de la Société des Bains de Mer (lire article date du 1er mars 2009 Société des Bains de Mer: trois croupiers devant le juge) ou des membres du personnel de plusieurs établissements de jeux du Rocher se sont retrouvés devant le juge pour plusieurs affaires de vol d'argent ou de jetons dont certaines remontent à plusieurs années.

casino_miami_andernos.jpgPlus récemment, la police a arrêté quatre personnes qui projetaient de faire exploser des casinos. L'affaire peut prêter à sourire mais pourtant quatre Girondins ont bel et bien menacé, à de maintes reprises, des casinos de la région de les faire exploser si la recette ne leur était pas remise. Ces apprentis bandits ont essayé de mettre en oeuvre leur stratagème en 2006. Le premier incident remonte à septembre 2006 au casino de Lacanau. Un pseudo policier appelle l'établissement de jeu pour lui annoncer qu'une bombe au mercure se situe dans les toilettes et que d'autres casinos de la région sont visés. Le service de sécurité se rend dans les toilettes et ne trouve rien de suspect. Puis, quelques jours plus tard, le personnel d'entretien découvre une charge explosive qui demande l'intervention des démineurs etces derniers découvrent juste un leurre. Plus de peur que de mal pour le casino de Lacanau.

Les quatres trentenaires décident de changer de cible et se concentrent sur le casino d'Andernos mais leur stratagème va échouer. Les policiers ont pu remonter la "filière" en écoutant les conversations téléphoniques d'un des quatres girondins qui était visé dans une affaire de stupéfiants. Des termes rappelant le milieu du casino a mis la puce à l'oreille aux enquêteurs qui n'ont eu aucun mal à attraper ces bandits "amateurs". Le tribunal correctionnel a condamné le cerveau du complot à quatre mois de prison ferme, un autre à 10 mois avec sursis et les deux derniers à six mois avec sursis.

Il se pourrait que la série Mac Gyver soit adaptée par le studio New Line Cinema sur le grand écran. Ces quatres girondins pourraient toujours participer au casting pour prendre le role du célèbre Richard Dean Anderson, alias Mac Gyver, et son célèbre couteau suisse. Affaire à suivre

Publié dans L'océan

Commenter cet article