NAUJAC-SUR-MER. Le bilan d'une année

Publié le par robert

Entouré de son Conseil municipal, Jean-Bernard Dufourd a dressé le bilan d'un an d'exercice et évoqué les projets. (PHOTO R. B.)
Entouré de son Conseil municipal, Jean-Bernard Dufourd a dressé le bilan d'un an d'exercice et évoqué les projets. (PHOTO R. B.)

À l'instar de nombre de ses collègues portés à la tête de leurs communes en mars 2008, le maire de Naujac-sur-Mer, Jean-Bernard Dufourd, a dressé vendredi soir, devant les électeurs, un bilan de sa première année de mandat et fait le point sur les dossiers et projets en cours.

Devant une salle des fêtes à moitié pleine, mais soutenu par son Conseil municipal au grand complet, Jean-Bernard Dufourd, micro en main, a donc d'abord rappelé tout ce qui avait déjà été réalisé en un an, « pratiquement 70 % du programme électoral », précisa-t-il avec une satisfaction non feinte. Au titre des réalisations, le goudronnage de la cour de l'école, la création d'une véritable bibliothèque, la restructuration et l'aménagement du Pin-Sec, l'ouverture d'une antenne sociale, l'acquisition d'un tractopelle, l'achat d'un mobil-home pour « sécuriser » le camping, la réouverture de la boulangerie, la mise à disposition des Naujacais du bus municipal, la rénovation du court de tennis, la création du journal « Trait d'union » et du site Internet municipal, l'animation festive de la commune...

Des projets à concrétiser

« Mais il reste encore à faire, et dès cette année ! », poursuivit le maire, qui évoqua notamment la mise en place d'une minicrèche et d'un centre de loisirs pour les enfants, la réfection de la route de Groussac, le forage d'eau potable et la station d'épuration de Saint-Isidore, l'aménagement du secteur du stade ou encore la création d'une aire de camping-cars au Pin-Sec...

Avant de répondre aux questions de la salle, Jean-Bernard Dufourd ne manqua pas non plus de révéler, conformément à la promesse effectuée lors de la campagne électorale, que le renoncement des élus à leurs indemnités s'était concrétisé par un don de 20 629,30 ? au bénéfice de la commune !

Apporter des précisions

Les réponses aux questions du public furent enfin l'occasion pour le maire et ses adjoints de préciser que le PLU allait bientôt être mis en chantier, que le projet Safran n'était pas abandonné mais repris à la base « pour être en conformité avec la législation », et que l'étude du dossier éolien suivait normalement son cours.

À ce sujet, Jean-Bernard Dufourd, de retour d'une visite d'un parc d'éoliennes en Vendée avec une « équipe d'experts », et tout en annonçant la tenue d'autres réunions d'information publiques, ne cacha pas avoir été très favorablement impressionné par ce qu'il avait vu (et entendu !) à Bouin, tout en rappelant qu'il s'agissait aussi « d'une source de revenus à ne pas négliger ».

Auteur : Robert Boivinet

Voir aussi l'article de Serge Hourcan sur le Journal du Médoc

Publié dans la politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

APMS 06/04/2009 16:48








Dimanche 5 Avril 2009 17h57mn 42s
De:
"Marie Josee BLOUET"
Afficher les détails du contact
À:
vdcenpb@yahoo.fr
Bonjour Monsieur Notre situation de nuisances est vraiment l'exemple de parc éolien industriel qu'il ne faudrait plus jamais reproduire:1° un site emblématique et remarquable massacré à tout jamais2° la qualité de vie des riverains dégradée par les nuisances sonores, esthétiques, paysagères...3° un préjudice sanitaire grave attesté par des médecins...ET POURTANT... Les 8 éoliennes implantées continuent d'être nocives malgré 3 séries de travaux : amortisseurs et capitonnage des nacelles en 2007, changement des engrenages en début d'année 2009.ET POURTANT 5 autres éoliennes viennent d'être implantées et 4 autres sont prévues pour août 2009 en extension de ce parc et toutes sont aussi NOCIVES selon des études acoustiques Officielles... AU TOTAL 17 éoliennes..
Bien cordialement.Marie Josée Blouet présidente de l'APMS (comité de défense des riverains du parc éolien de Cast/ Châteaulin/Plomodiern)





VIVE LA FORET 05/04/2009 12:24

Sans être contre l'éolien, VLF rappelle que notre région fait partie des moins ventées sur la carte des vents en France. Le projet de parc éolien de Naujac serait implanté dans la forêt du flamand, espace boisé à conserver ! Doit on détruire nos forêts au nom "des aspects financiers non négligeables" évoqués par le maire ? VLF répond non !