Mikhaïl Yurkov à l'Escoure avec « Les romantiques »

Publié le par robert

Un artiste au caractère typiquement slave. (PHOTO D.R)
Un artiste au caractère typiquement slave. (PHOTO D.R)

C'est un concert exceptionnel qui aura lieu le samedi 25 avril à la salle l'Escoure à Lacanau-Océan. Le pianiste Mikhaïl Yurkov, lauréat du Concours des République soviétiques, interprètera des oeuvres de César Franck, Frédéric Chopin, Alexandre Scriabine ou encore Sergeï Rachmaninov et Mili Balakirev.

Né en Biélorussie, Mikhaïl Yurkov est le fils d'un chef de choeur et d'une pianiste. Il n'est, dès lors, pas très étonnant qu'il reçoit, dès l'âge de 6 ans, une éducation musicale privilégiée.

Un prodige

Considéré comme un prodige, il suit d'abord des cours au sein du réputé Collège musical avant de poursuivre ses études au Conservatoire supérieur de Minsk. Ses professeurs, parmi lesquels Yourkevitch et Voskrienski, le dotent d'une technique forte et exigeante, tout en respectant sa personnalité atypique.

Lauréat du Concours des Républiques soviétiques à l'âge de 17 ans, il va ensuite jouer avec les plus grands. C'est ainsi que plusieurs villes en Europe le découvrent et l'invitent à se produire chez elles, appréciant surtout son caractère typiquement slave. Le jeu de Mikhaïl Yurkov est considéré à la fois tendre et violent, puissant et souple, cadencé et construit.

Facilité déconcertante

Il arrive à jouer des partitions très dures techniquement avec une facilité déconcertante. L'artiste vit actuellement à Lyon, où il a récemment donné deux concerts, après une pause dans sa carrière pour des raisons personnelles.

La commune de Lacanau a le plaisir d'accueillir cet artiste talentueux, grâce aux efforts du service animation qui est en lien avec son agent à Lyon. Un concert qui ravira les amateurs de musique classique et qui permettra à l'artiste de se faire connaître auprès d'un publique plus large et de découvrir notre région.

Le concert aura lieu le samedi 25 avril à 21 heures à la salle l'Escoure à Lacanau-Océan. Ouverture des portes dès 20 heures, billetterie sur place, l'entrée est de 12 euros.

Auteur : Véronique Boscher

Publié dans La culture

Commenter cet article