Une affluence à Pâques jugée plutôt encourageante

Publié le par robert

Les vacances de Pâques à peine terminées donnent des signes plus qu'encourageant aux professionnels des offices avant la saison estivale


L'association des commerçants de Lacanau s'est mobilisée sur un programme pour animer la station balnéaire durant les vacances de Pâques.( photo Véronique Boscher)
L'association des commerçants de Lacanau s'est mobilisée sur un programme pour animer la station balnéaire durant les vacances de Pâques.( photo Véronique Boscher)

«Une très bonne affluence, voir des records pour le week-end de Pâques ». Avant même la fin du mois d'avril, Christine Boullicaud, directrice adjointe à l'Office de tourisme de Lacanau, affiche un grand sourire. « Sans avoir fait le bilan statistique, ce sont 50 à 60 contacts par jour, et jusqu'à 120, lors du week-end de Pâques. Les prestataires de services ou les résidences hôtelières nous font remonter le même commentaire ».

À Montalivet, au point d'information, même son de cloche. On recense une centaine de visites par jour. Tout le long de la côte, les Offices de tourisme affichent leur joie ou leur optimisme pour la saison qui redémarre. Brigitte Moucheboeuf, responsable d'accueil à Carcans-Maubuissson, se dit même : « agréablement surprise alors qu'il y a encore de la neige en montagne. La première semaine des vacances était très bonne, la deuxième bonne. On est certainement mieux que l'année dernière ».

Une clientèle familiale

À Soulac, sans chiffres vraiment fiable, on pense que ce sont les familles françaises en vacances de printemps qui ont choisi ces séjours en bord de plage. « La première semaine des vacances, c'était des Parisiens et des Bordelais. Maintenant, ce sont des gens du Nord qui arrivent. Cela correspond aux zones de vacances scolaires ». Les autres offices avancent presque tous des explications similaires. À Lacanau, on a remarqué que c'était une « clientèle d'habitués ». À Carcans, les spectacles et les animations pour enfants étaient pleins pendant les deux semaines écoulées. Seul Montalivet dénote. Ils avaient beaucoup de touristes allemands et hollandais. Une particularité qu'ils attribuent à la présence des deux camps de naturisme sur le secteur. « Ces lieux sont surtout fréquentés par la clientèle du Nord de l'Europe ».

Les vignobles encore calmes

Dans les terres, entre Lesparre, Pauillac et Saint-Laurent-du-Médoc, le discours reste un peu plus mesuré. La saison n'en est encore qu'aux frémissements. Le Syndicat d'initiative de Saint-Laurent remarque « un peu plus d'affluence que d'habitude mais sans qu'ils soient très nombreux non plus. Mais on peut dire qu'ils sont arrivés, sauf les étrangers. Les visiteurs se renseignent surtout pour savoir si les châteaux sont ouverts ». À Lesparre, même constat. « Il y a du passage pour demander des informations sur les visites culturelles et du vignoble ». Cela tombe plutôt bien. Désormais, les principaux sites sont sortis de la période d'hivernage. Touristes et locaux ont six mois pour en profiter. Sur les bords de l'Estuaire, l'impression est aussi bonne. « Depuis les portes ouvertes des 4 et 5 avril, la fréquentation a augmenté ».

Bien sûr, ce bon lancement ne fait pas la saison. À Montalivet, on remarque avec justesse que : « En bord de plage, s'il fait beau, on a du monde. Sinon, on a personne ». Mais cela donne une tendance pour les touristes. Sur la plage de Lacanau, Christine Boullicaud se réjouit déjà du nombre des appels pour préparer les vacances d'été.

Auteur : Cédric Citrain
lesparre@sudouest.com

Publié dans économie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article