Des projets concernant les énergies renouvelables

Publié le par robert

ETUDE. Les élus ont privilégié l'installation d'une ferme photovoltaïque
Allain Camedescasse et Yves Lecaudey. (PHOTO V. B.)
Allain Camedescasse et Yves Lecaudey. (PHOTO V. B.)

C'est par le chapitre des finances que le maire de la commune, Yves Lecaudey, a ouvert la séance du Conseil municipal vendredi soir, et notamment par l'inscription de la commune de Sainte-Hélène au programme du plan de relance de l'économie. Un programme mis en place par le gouvernement, pour inciter les collectivités locales à soutenir leurs investissements au minimum à la hauteur des années précédentes.

En contrepartie, la commune bénéficiera d'une réduction de délai pour le reversement de la TVA et percevra, dès juin 2009, la TVA calculée sur les dépenses d'investissement réalisées en 2008. Le Conseil, à l'unanimité, a donné l'autorisation au maire de signer cette convention avec l'État.

Les deux points suivants ont également été votés à l'unanimité. Le premier étant la reconduction de l'opération Bus-plages, une opération en partenariat avec le Conseil général qui permet aux jeunes et aux familles de se rendre sur les plages de Carcans ou de Lacanau à coût très réduit. Le deuxième concernait la signature d'un nouveau marché pour l'entretien de l'éclairage public pour une durée de trois ans, l'ancien marché arrivant à terme au 30 avril. La procédure d'appel à la concurrence a permis de réduire les coûts annuels de ce poste de plus de 1 500 euros par an, après avis de France Domaine.

Et c'est en fin de conseil que le dossier des énergies renouvelables a été à nouveau abordé.. Après un tour de table, les élus ont privilégié l'installation d'une ferme photovoltaïque à celle d'éoliennes et ont autorisé le maire à commencer les négociations avec les deux opérateurs qui se sont manifestés.

Yves Lecaudey a alors proposé de rajouter deux délibérations à l'ordre du jour : l'autorisation de lancer l'étude pour un projet d'implantation d'une ferme photovoltaïque et, pour ne pas fermer la porte à l'éolien, de créer éventuellement une zone de développement éolien (ZDE) avec la CdC, dans le cas où des propriétaires privés en feraient la demande.

Auteur : Véronique Boscher

Publié dans l'environnement

Commenter cet article

VIVE LA FORET 07/05/2009 19:10

Pourquoi créer une ZPE alors que notre région figure parmi les moins ventées sur la carte des vents de France ? On oublie trop que l'Aquitaine a le plus gros potentiel pour la géothermie. Qu'attend on pour privilégier cette energie ?