HOURTIN. La saison de surveillance des plages inquiète

Publié le par robert


A Hourtin, l'effectif des MNS-CRS est réduit de moitié. (PHOTO R. B.)
A Hourtin, l'effectif des MNS-CRS est réduit de moitié. (PHOTO R. B.)

Au-delà des traditionnelles questions « de routine » abordées lors de la dernière séance du Conseil municipal, le public retiendra probablement les deux « nouvelles » délivrées par le maire après l'épuisement de l'ordre du jour.

La première, qualifiée de « bonne », avait trait au devenir du village vacances des Moussaillons. Un ensemble de 150 chalets de 30 m² environ dont la commune est propriétaire et dont l'exploitation par VTF cessera après la saison d'été. Le projet de vente « à la découpe » du village, assorti d'un cahier des charges strict, est en effet « porteur d'espoir » pour Christophe Birot, lequel précise que 45 « options d'achat » avaient déjà été enregistrées. « De quoi contribuer largement au désendettement de la commune, sur la base d'un prix moyen de 60 000-70 000 euros le chalet » précise-t-il.

Effectifs réduits

La seconde, qualifiée elle de « mauvaise », concerne la poursuite du désengagement de l'État dans la surveillance des plages. Le maire fait en effet état de l'annonce d'une réduction des effectifs des CRS de 50 % pour Hourtin, soit seulement 3 CRS au lieu de 6, pour la période du 1er juillet au 31 août.

« On peut certes engager davantage de jeunes surveillants de baignade mais il sera difficile de recruter des maîtres-nageurs cadres, des chefs de poste aptes à exercer certaines responsabilités... » s'inquiète-t-il.

Et d'ajouter qu'il venait de saisir le Premier ministre et la ministre de l'Intérieur pour attirer leur attention sur l'impossibilité d'assurer toute la sécurité nécessaire des baigneurs avec des moyens réduits. Et d'insister notamment sur la « dangerosité » des plages océanes médocaines en rappelant les « hécatombes » de noyés des années 60 ou 70.

Premières conséquences pra- tiques, les plages ne seront surveillées que du samedi 27 juin au mardi 31 août et à Hourtin Plage, une seule baignade surveillée, au lieu de deux, sera ouverte.

Projets de conventions

L'ordre du jour comprenait plusieurs projets de conventions, tous adoptés à l'unanimité. Convention avec l'APPAH (Association pour la préservation du patrimoine aéronautique hourtinais), récemment créée dans le but notamment de sauvegarder les éléments d'hydravions récupérés dans le lac.

Convention avec le collège concernant l'entretien des locaux du gymnase suite à l'occupation en dehors du temps scolaire. Convention avec l'USCH pour la mise à disposition de l'éducateur sportif au profit de l'atelier de motricité du centre multi-accueil.

Convention de partenariat avec l'association Demain Hourtin mon village pour notamment l'animation du musée. Enfin conventions avec ERDF pour le raccordement électrique de la zone Louley, en vue de l'installation d'une entreprise dans l'ancien stand de tir.

Au fil des dossiers

Le dossier de demande de subvention au titre de la DGE (Dotation globale d'équipement), d'un montant de 35 000 euros, portera sur l'acquisition d'un terrain de 12 386 m² appartenant au Conseil général. Situé au lieu-dit La Gare, et d'une valeur estimée à 334 422 euros, ce terrain servira à l'implantation d'une maison médicale. Une demande de subvention auprès du Conseil général, au titre du FDAEC (Fonds départemental d'aide à l'équipement des communes), a été adoptée pour une aide au financement des travaux de voirie du lotissement communal L'Esquirou.

L'opération Bus Plage sera reconduite pour l'été 2009. Prix du billet aller-retour fixé à 2 euros. Les réductions consenties, 4 euros par personne, seront prises en charge par moitié par le département et par moitié par la commune.

Les rues desservant l'ancien lotissement de la Marine à Contaut porteront désormais les noms de rue de la Corvette, rue de la Frégate et rue de la Caravelle. Par ailleurs l'ancienne impasse Cantelaoude desservant le lotissement du même nom portera désormais le nom de rue du Pin Franc.

Enfin le Conseil a également décidé la création d'un poste d'agent polyvalent (musée, restauration scolaire...) en CAE (Contrat d'accompagnement vers l'emploi), du versement d'une subvention de 1 436 euros au bénéfice de l'Amicale des sapeurs-pompiers de Hourtin, de la fixation des tarifs pour les terrains du lotissement La Molinie Bleue (9 lots de 565 m² à 651 m² pour des prix de 48 900 euros à 55 900 euros) et de la baisse du prix de cession des 3 lots res- tant du lotissement La Plaine des sports.

Auteur : Robert Boivine

Publié dans L'océan

Commenter cet article