Les défenseurs de la chasse à la tourterelle à Valeyrac

Publié le par robert

CHASSE. Le 1er mai, à l'appel de CPNT, les chasseurs seront rassemblés au Port de Goulée

Le tir de la tourterelle, un acte de braconnage sévèrement puni.()
Le tir de la tourterelle, un acte de braconnage sévèrement puni.()

Le 1er mai, à l'appel de CPNT (1), et comme les années précédentes, les chasseurs manifesteront au Port de Goulée, commune de Valeyrac, dans le but de défendre la chasse à la tourterelle. Interdite depuis 1969 (1), cette pratique a toujours fait l'objet d'un combat des chasseurs.

Ils revendiquent le droit de réintroduire ce qu'ils considèrent être « une tradition ». Pour obtenir gain de cause, leur cible est devenue une directive européenne (CEE 79/409) relative à la protection des oiseaux sauvages, et à partir de laquelle les chasseurs cherchent à obtenir une dérogation.

Sans Bougrain Dubourg

Vendredi matin, au Port de Goulée, Alain Bougrain Dubourg, le président de Ligue pour la protection des oiseaux, ne donnera pas la réplique aux chasseurs médocains. Le patron de la LPO, qui considère la partie gagnée en Médoc, avait déjà fait l'impasse sur la presqu'île en 2008, « préférant se concentrer sur d'autres endroits ».

Par le passé, représentants des chasseurs et de la LPO avaient pris pour habitude de se « chamailler » devant les médias. Une époque aujourd'hui révolue.

Casse-croûte et déclaration

Dans une ambiance plutôt conviviale, la manifestation de CPNT devrait se traduire par la lecture d'une déclaration, un casse-croûte entre chasseurs et quelques politiques locaux, puis une simulation de chasse à la tourterelle.

Le rendez-vous est fixé dès 8 heures.

Publié dans la chasse

Commenter cet article