LACANAU. Contre les nuisances estivales

Publié le par robert

Gendarmerie, police et municipalité se sont réunis pour définir des actions de prévention et de lutte qui permettront aux habitants de la commune de passer un été serein. (photo v. B.)
Gendarmerie, police et municipalité se sont réunis pour définir des actions de prévention et de lutte qui permettront aux habitants de la commune de passer un été serein. (photo v. B.)

C'est suite à un courrier du conseil de quartier 3, adressé au préfet de région en octobre 2008, qu'une réunion a été organisée lundi sur le problème des nuisances estivales, comme les nuisances sonores, les incivilités, le vandalisme et les délits. Des nuisances particulièrement accentuées, la nuit, dans le quartier nord de Lacanau-Océan, sur l'axe entre les allées Ortal et les terrains de camping.

Autour de la table se trouvaient tous les partenaires concernés : le maire, Jean-Michel David et son adjointe Jacqueline Hoffmann, des représentants des quatre conseils de quartier de la commune, ainsi que les responsables de la gendarmerie et de la police municipale.

Le commandant Jean-Guillau-me Rémy, dirigeant la compagnie de gendarmerie de Lesparre-Médoc, a tout d'abord annoncé qu'il y aurait 35 militaires au poste provisoire de Lacanau-Océan cet été, plus 18 gendarmes mobiles.

Organisation nationale

Il a également expliqué qu'une nouvelle organisation était en train de se mettre en place au niveau national afin de faciliter les échanges entre les collectivités locales et la gendarmerie. Cette organisation permettra de mener des « actions qui correspondent à la réalité » du terrain et de faire remonter les informations.

Pour le maire de la commune, cette écoute de la part de la gendarmerie est une « démarche essentielle », d'autant qu'elle n'a pas toujours existé. Le commandant Rémy a affirmé que les dysfonctionnements étaient bien pris en compte et a insisté sur l'importance de porter plainte quand on est victime de nuisances.

Signaler les problèmes

Pour le commandant Rémy, il est également très important que les riverains signalent les problèmes en temps réel, ce qui permettra d'intensifier les rondes dans les secteurs concernés. Et, pour dissuader les tentatives de dégradation et les nuisances sonores, des patrouilles mobiles patrouilleront sur l'axe vers les campings pendant l'été.

Lors de la réunion, il a été décidé de mettre en place une convention entre gendarmerie et municipalité qui permettra d'occuper le terrain d'une façon plus homogène et de répartir des zones entre gendarmerie et police municipale. Cette dernière patrouille d'ailleurs depuis le 1er avril toutes les nuits du samedi au dimanche, surtout dans les secteurs concernés, aux heures de sortie des bars. Ces patrouilles seront intensifiées jusqu'à quatre nuits par semaine pendant la période estivale, du jeudi au dimanche.

Vidéosurveillance à l'étude

Toujours du côté de la municipalité, le maire a annoncé que les gendarmes pourront bénéficier de cellules de dégrisement à partir du mois de juillet et qu'un dossier était actuellement à l'étude en mairie concernant l'installation d'un système de vidéosurveillance.

Dans le cadre de la prévention, le commandant Rémy a ajouté qu'il y aurait, avant l'été, des descentes systématiques dans les établissements de nuit afin de vérifier si la réglementation est bien respectée. Il s'est dit « absolument déterminé à lutter contre les nuisances », une déclaration dont Daniel Poumey, délégué du conseil de quartier 3, a pris acte.

À l'issue de la réunion, Daniel Poumey s'est dit satisfait de la nouvelle collaboration entre tous les partenaires concernés, en espérant que les habitants de son quartier pourront ainsi passer l'été un peu plus sereinement.

Auteur : Véronique Boscher
Voir le blog du quartier N°3

Publié dans La sécurité

Commenter cet article

farfouille 09/05/2009 17:59

Un article complémentaire est à lire sur le Journal du Médoc du _/5/09