LACANAU. L'association Aspect veille à la sauvegarde du patrimoine

Publié le par robert

L'Étoile d'argent est à nouveau à vendre. La présidente Hélène Boulet (en médaillon). (photos v. b.)
L'Étoile d'argent est à nouveau à vendre. La présidente Hélène Boulet (en médaillon). (photos v. b.)

C'est par un petit historique de l'association qu'Hélène Boulet, présidente de l'Association pour la sauvegarde du patrimoine et de l'environnement canaulais et pour le transmettre (Aspect), a commencé l'assemblée annuelle.

Travaux à la villa Plaisance

Une association, créée en 2002, dont le principal objectif est la sauvegarde de la villa Plaisance et de l'hôtel L'Étoile d'argent, deux bâtiments situés au coeur de la station balnéaire.

La présidente a d'abord fait le point sur les travaux de rénovation de la villa Plaisance, qui sont actuellement en cours d'achèvement, et qu'elle considère comme très réussis. Elle a également exprimé sa satisfaction sur l'aménagement d'un square à proximité de la villa, empêchant les automobilistes de se garer devant.

Pour ce qui est de l'hôtel L'Étoile d'argent, elle a annoncé que la vente à la société Alma France n'a pas abouti et que la municipalité cherche de nouveaux acheteurs. L'association souhaite par contre toujours que le bâtiment reste une propriété communale. « Beaucoup de Canaulais aimeraient que, par fidélité, on ne se sépare pas d'un cadeau », a-t-elle déclaré.

Légués à la commune

Rappelons que la villa et l'hôtel avec ses annexes ont été légués à la commune par Michel Duphil, ancien adjoint au maire, et décédé en 1994.

Bernard Vallette, adjoint à l'urbanisme, a réaffirmé que la municipalité souhaite toujours vendre l'hôtel mais que l'association aura un droit de regard sur ce dossier. L'adjoint a également annoncé que la maison du commandant, située au Moutchic, venait d'être vendue et qu'elle sera restaurée à l'identique par les nouveaux propriétaires. Olivier Lesgorce, architecte du patrimoine, a ensuite expliqué en détail les différentes étapes de la rénovation de la villa Plaisance à l'aide d'un diaporama. Une rénovation qu'il considère, lui aussi, conforme au projet présenté et à l'état d'origine de la villa. Il déplore, en revanche, « l'aspect désertique » de Plaisance et regrette que quasiment toute la végétation d'origine ait disparu. « C'est un peu risqué, a-t-il déclaré, car il faudra vingt ans pour que tout repousse et dans le sable, ce n'est pas évident. »

Auteur : Véronique Boscher

Publié dans Les associations

Commenter cet article

cocolere 11/05/2009 22:18

Si pour la maison du commandant située au moutchic, ça fait comme pour l'etoile d'argent..... en plus, on ne sait même pas qui est l'acheteur ; que de secrets....