Les kayakistes ont préparé la saison

Publié le par robert


Les jeunes kayakistes ont profité des facilités de la base nautique de la Grande-Escoure. (PHOTO V. B.)
Les jeunes kayakistes ont profité des facilités de la base nautique de la Grande-Escoure. (PHOTO V. B.)

Une vingtaine de jeunes, accompagnés de leurs entraîneurs, ont suivi un stage de kayak pendant cinq jours sur le lac de Lacanau. Un stage de course en ligne, organisé par le Comité régional d'Aquitaine de canoë-kayak (Crack), afin de bien préparer la saison et les premières compétitions dans la région.

Accueillis par le Club de kayak de Lacanau-Guyenne (CKLG), les jeunes ont pu profiter des facilités de la base nautique de la Grande-Escoure, point de départ pour les entraînements. Ils ont surtout travaillé leur gestuel et les techniques de départ car la course en ligne est une course de vitesse sur une distance de quelques centaines de mètres, où tout se joue en quelques minutes. Pour les entraîneurs de ces jeunes espoirs, l'avantage du lac de Lacanau réside dans le fait qu'il permet de naviguer quel que soit le vent, car il est toujours possible de trouver un endroit abrité.

Préparation physique

L'environnement permet aussi une préparation physique globale, comme un footing le matin dans les bois, ainsi que de proposer quelques activités complémentaires telles que le wave-ski à l'océan en partenariat avec le CKLG. Accueillis par les moniteurs et les champions du club canaulais, tel que Pablo Arrouays, ils ont pu découvrir une autre sensation de glisse et une discipline qui convient parfaitement aux kayakistes. Pablo Arrouays vient d'ailleurs de conforter sa place de locomotive au sein du club en terminant quatrième dans la catégorie open lors des récents championnats d'Aquitaine de wave-ski.

Le club de kayak de Lacanau organise aussi des excursions loisirs en canoë sur les différents lacs et rivières de la région. L'école de pagaie du club est ouverte tous les mercredis de 14 heures à 18 heures.

Auteur : Véronique Boscher

Publié dans Le Lac

Commenter cet article