Les gendarmes contrôlent le Bat Café à Lacanau océan

Publié le par robert


SÉCURITÉ. Les militaires ont mené une opération de sensibilisation à l'interdiction de vente d'alcool aux mineurs et de lutte contre le travail dissimulé


Dans la nuit de samedi à dimanche, pas d'infraction constatée au Bat Café.( photo J. L.)
Dans la nuit de samedi à dimanche, pas d'infraction constatée au Bat Café.( photo J. L.)

Dans la nuit de samedi à dimanche dernier, la visite des gendarmes à la discothèque canaulaise le Bat Café n'aura pas échappé aux noctambules.

Sur réquisition du procureur de la république, dix militaires ont procédé à un contrôle de cet établissement de nuit situé sur l'allée principale de la station balnéaire. Jean-Guillaume Rémy, le patron de la compagnie de gendarmerie du Médoc, évoque « une opération de sensibilisation ».

Dans cette période d'avant saison, deux messages à l'attention du milieu de la nuit avaient été ciblés : rappeler l'interdiction de la vente d'alcool aux mineurs dans les discothèques, et prévenir la lutte contre le travail dissimulé. Dans les prochaines semaines, les forces de l'ordre préviennent que d'autres opérations doivent avoir lieu sur le secteur de la presqu'île.

Pas de fermeture

Selon l'officier de gendarmerie, « il n'y a pas eu d'infraction particulière constatée au Bat Café » et « rien qui ne puisse justifier d'une demande de fermeture de l'établissement ». Toutefois, des vérifications sont toujours en cours.

Selon les gendarmes, si l'opération s'est déroulée dans ce commerce, « c'est parce que des bagarres se sont produites à la sortie du Bat Café ». Les rixes datent du samedi 16 et du dimanche 17 mai.

Elles mettraient en cause des « jeunes de Saint-Médard ». En revenant à Lacanau océan, lors d'un week-end prolongé avec une forte fréquentation, les militaires ont certainement voulu rappeler qu'ils « occupaient » toujours le terrain. À noter que le Bat Café, entre février et mai 2008, avait fait l'objet d'une fermeture administrative.

Un contrôle resserré

Pour Laurent Peyrondet, le responsable du Bat Café, aussi conseiller municipal d'opposition à Lacanau, le contrôle de samedi ne constituait pas vraiment une surprise.

« Depuis un moment, il y a une forte sensibilisation sur ces thèmes dans les réunions. On s'y attendait un peu, même si c'est toujours impressionnant ». Sur le fond, le gérant, qui précise avoir resserré son dispositif de contrôle à l'entrée de la discothèque, regrette que le législateur ne soit pas allé plus loin dans la loi.

Selon lui, vu la complexité des situations, il serait préférable d'interdire l'entrée des établissements à tous les mineurs. Alors que l'accès reste autorisé s'ils sont accompagnés par un adulte, difficile pour le personnel de contrôler tous les verres. L'infraction est toujours possible.

Auteur : julien lestage
j.lestage@sudouest.com

Publié dans La sécurité

Commenter cet article