CARCANS. Il a le vent en poupe

Publié le par robert


Cristophe Richard consacre son temps libre au Club de voile de Bordeaux-Carcans Maubuisson dont il est vice-président. (photo p.v.)
Cristophe Richard consacre son temps libre au Club de voile de Bordeaux-Carcans Maubuisson dont il est vice-président. (photo p.v.)

Jusqu'à demain, se déroule sur le lac de Carcans le championnat du monde de Finn (1). Le Club de voile de Bordeaux - Carcans-Maubuisson (le CVB-CM), l'organisateur de l'épreuve, jouit d'une renommée internationale du fait des nombreuses manifestations sportives que lui confie la Fédération française de voile (FFV). Championnats de France 2007, 2008, puis 2009, Grand Prix de L'Armistice figurent parmi les grandes compétitions qui rassemblent sur son site tous les grands champions de la voile légère.

Un père ancien président

Son succès et son savoir-faire en matière d'organisation reposent entièrement sur la centaine de bénévoles qui oeuvre pour en assurer la réussite. Christophe Richard est un de ceux-là. C'est en 1982 dans l'entourage de son père Claude Richard, alors président du club, qu'il découvre le sport pour lequel il voue aujourd'hui une véritable passion. Après avoir pratiqué le catamaran de 1986 à 2007, le 505 est maintenant son bateau de prédilection.

Hormis le côté sportif et détente, son dévouement, son dynamisme et son attachement à la cause, ont fait de lui une des principales chevilles ouvrières du dispositif d'organisation. Son temps libre, il le consacre au service du club.

Au sein des plus hautes instances du CVB-CM, tout le monde s'accorde à dire que Christophe Richard est un homme aimable, dévoué et toujours disponible.

Depuis maintenant deux ans, Christophe Richard est vice-président du CVB-CM. Bien sûr, cette fonction lui vient droit au coeur. Mais, précise t-il : « Je suis un solitaire et quand je suis sur l'eau à implanter les parcours, je suis heureux. » Avant d'ajouter : « Grâce à l'ambiance qui règne au sein du club, le CVB-CM est devenu ma seconde famille et j'y suis comme chez moi. »

(1) Né en Filande en 1949, le Finn est un dériveur qui se barre en solitaire. C'est un bateau très sportif, léger, maniable et rapide.

Auteur : Pierre Vallade

Publié dans Carcans

Commenter cet article