Vent de révolte autour des bouchons de Lacanau

Publié le par robert

CIRCULATION. À la veille du week-end, la polémique sur les embouteillages ne s'est pas estompée. Le centre routier donne sa version


Hier, les feux du rond-point de Talaris ont une nouvelle fois été mis hors d'usage.( photo Véronique Boscher)
Hier, les feux du rond-point de Talaris ont une nouvelle fois été mis hors d'usage.( photo Véronique Boscher)

Lacanau n'a toujours pas digéré l'épisode des gros embouteillages du week-end dernier. Un ralentissement de la circulation provoqué par les deux feux qui régulent les entrées d'un rond-point en chantier. Il est situé entre le bourg et l'océan. Depuis la sortie de Bordeaux, sous une chaleur écrasante, des automobilistes ont mis plus de trois heures pour relier la station balnéaire. Beaucoup ont préféré faire demi-tour ou changer de destination.

En réaction, dans la nuit du dimanche au lundi de Pentecôte, la colère des usagers s'est exprimée. Un « commando » a détruit les feux... Et la circulation est redevenue fluide.

La polémique enfle

L'épisode des bouchons s'était déjà produit lors de la Pentecôte. Et il pourrait se renouveler le week-end prochain. À moins que les élections européennes et le mauvais temps aient un effet « salvateur » sur le trafic. En attendant, en pleine période d'avant-saison et sur de gros week-ends, il y a polémique.

En réponse à un premier échange de courriers, la mairie a informé le président de l'Association pour le développement économique canaulais (Adec), Daniel Darsonville, que dans ce chantier « le Conseil général est le maître d'ouvrage » et « qu'un arrêté préfectoral est à l'origine de la mise en circulation alternée ». Le courrier du cabinet du maire précise aussi que la municipalité a manifesté « sa désapprobation quant à cette circulation, à la fois sur la période et sur les travaux ».

En retour, le patron des commerçants, invité à communiquer le message à ses adhérents, se veut cinglant : « J'ai bien fait suivre votre information aux commerçants. Ceci dit, si vous n'avez pu obtenir, vous la mairie, une solution qui conduise à autre chose que ce qui s'est passé, pourquoi voulez-vous que les commerçants téléphonent ou écrivent à ces personnes qui n'ont aucun respect pour notre station ? ». En clair, la pilule a du mal à passer et la colère gronde à Lacanau.

Le centre routier s'explique

Olivier Courbin, le patron du centre routier du Médoc, recadre. « Sans les feux, il y a 98 % de chance que tout se passe bien, mais 2 % de chance que l'accident se produise. Il y a bien un risque de collision. On ne peut pas en prendre la responsabilité. » Il explique aussi que des itinéraires de délestage ne sont pas possibles, compte tenu du calibrage des routes voisines pas adapté. « On finirait par saturer tout le secteur ».

Autre point évoqué par le technicien, l'origine même de ces travaux et le calendrier. « Il ne s'agit pas d'oublier que ce rond-point est la première étape du chantier de la déviation de Lacanau ville, qui doit permettre de fluidifier le trafic vers la station balnéaire. Nous faisons au plus vite sur ce dossier. Nous dépendons des procédures d'appel d'offres et de délais. Qu'il y ait des désagréments, c'est inévitable ».

Pour finir, le centre routier prévoit de poser une couche provisoire d'enrobé sur la partie du rond-point encore en chantier. L'intervention sera effectuée avant le week-end des 13 et 14 juin. La livraison du rond-point est prévue pour la fin du mois. En attendant, commerçants et usagers devront patienter.

Auteur : julien Lestage
j.lestage@sudouest.com

Lacanau: le blog;
Et oui , encore un truc où tout le monde se renvoie la balle... c'est comme l'Europe, c'est pas moi , c'est l'autre ?... mais au final, vous ne pensez pas que de faire cette déviation est un plus, que de faire un rond point pour Talaris est un plus.... C'est promis ,le conseil général, la mairie, les entreprises , le centre routier  se concerteront avec les commerçants pour faire cela en automne ou alors le 15 aout....et de plus il faudra peut être voir les chasseurs car il y a souvent des battues en automne...
Cela devient  pénible.
!!

Publié dans La sécurité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article