SAINTE-HÉLÈNE. Le projet de résidence seniors est rejeté

Publié le par robert

Le maire, Yves Lecaudey, et l'adjoint Pierre Dubourg. (photo v. b.)
Le maire, Yves Lecaudey, et l'adjoint Pierre Dubourg. (photo v. b.)

Après la lecture des décisions du maire, prises depuis le dernier Conseil municipal, la parole était au maire adjoint, Pierre Dubourg, pour présenter le rapport annuel sur les services de l'eau et de l'assainissement. Un rapport qui conclut à un état satisfaisant du réseau de la commune, en précisant que tous les branchements en plomb ont été supprimés.

Mention est également faite du bon fonctionnement de la nouvelle station d'épuration, mise en service il y a un peu plus d'un an. Quant aux chiffres annoncés, le maire de la commune, Yves Lecaudey, a clairement exprimé son désaccord, dénonçant un rendement « très insuffisant » avec une perte de 30 000 mètres cubes d'eau potable par an. Un volume qui se chiffre aussi en perte de revenus au niveau de la taxe communale.

Au sujet de la station d'épuration, le volume d'eau qui arrive est supérieur au volume d'eaux usées. « Il y a de la négligence de la part du fermier, a déclaré le maire, et surtout au niveau des contrôles. » Un sujet qui reviendra certainement sur le tapis lors de la renégociation du contrat en 2012.

Projet immobilier

Mais le dossier qui a dominé ce conseil concernait le devenir d'un terrain communal, d'une surface d'environ 5 hectares, situé entre le lotissement du Chemin-Vert et les Bacquerins. Car la commune aurait la possibilité de le vendre à la société Bénéphil, qui serait intéressée d'y construire une résidence seniors services.

Le prix de vente se situerait aux alentours de 1,5 million d'euros, une somme non négligeable pour une commune qui est en quête de nouvelles recettes, ayant perdu les ressources provenant de la forêt, suite aux tempêtes de 1999 et 2009.

À l'origine, le projet de cette société comprenait la construction d'une quarantaine de maisons, destinées à des couples dont un conjoint souffre de la maladie d'Alzheimer, avec un Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) attenant.

Maire sceptique

Cependant, n'ayant pas obtenu les autorisations nécessaires pour la réalisation de cet Ehpad, il reste uniquement la construction des 40 maisons. Le maire s'est montré quelque peu sceptique face à cette situation, tout en avouant que l'apport financier n'était pas négligeable. « Mais que va faire la commune pour accueillir les personnes malades quand elles perdent leur conjoint ? », a-t-il demandé aux élus pour ouvrir le débat.

Plusieurs questions ont été posées et finalement la majorité des élus ont voté contre ce projet en raison de l'absence d'une unité de soins attenante.

Taxation de la publicité

Pour terminer, le Conseil a voté à l'unanimité l'instauration d'une taxation locale de la publicité, qui concerne plusieurs types de supports publicitaires fixes, visibles de toute voie ouverte à la circulation publique.

L'instauration étant votée, les différents tarifs et exonérations seront travaillés en commission dans les semaines à venir.

Auteur : Véronique Boscher

Publié dans Ste Hélène

Commenter cet article