Ambiance et humeurs des soirées canaulaises

Publié le par robert

LACANAU-OCÉAN. Un samedi soir dans la station balnéaire. Ambiance... ou pas

Le mojito a coulé à flots samedi soir dans les bars de Lacanau.( photo C.C.)
Le mojito a coulé à flots samedi soir dans les bars de Lacanau.( photo C.C.)

En ce samedi soir de fin juin, pourquoi ne pas jouer les rebelles et résister aux chants des sirènes bordelaises ? Au diable, Fête du fleuve et Johnny, la soirée sera canaulaise ou ne sera pas. Après avoir lambiné sous les derniers rayons de soleil printaniers, il est temps, à 22 heures, de prendre un petit apéritif et de grignoter quelques tapas. Choix stratégique : une terrasse des allées Ortal pour se plonger dans l'ambiance festive.

Ça semble bien parti : le personnel tamise les lumières, le DJ s'installe et le volume de la musique des différents bars monte d'un cran. Si bien que, l'environnement sonore se transforme en un tumulte de tubes « cubano-dancefloor ».

Où sont les fêtards ?

Après avoir avalé deux minuscules morceaux de blanc de poulet et un quart d'une tranche de jambon sec, après avoir manqué de s'étouffer en voyant le prix de cette incroyable assiette, après avoir constaté que les fêtards ne pointaient toujours pas le bout de leur nez, une question effrayante traverse l'esprit : « Et si tout le monde était à Bordeaux ? »

Vérification immédiate. Direction le bar d'en face, cubain, la façade garnie de drapeaux et d'effigie du Che ne laisse aucun doute. Pour le moment c'est presque vide. Et à côté ? Aussi.

Il est 23 h 30... D'après le videur, les clients arrivent tard en ce moment, et certains doivent être à la Fête de la musique au Moutchic.

Il n'était pas prévu de s'éloigner de la station balnéaire, mais une reprise aventureuse de « L'Eau à la bouche » de Gainsbourg façon salsa convainc définitivement d'aller faire un tour au Moutchic.

Rock en plein air

Les grandes tables jonchées de restes de grillades et de gobelets en plastique indiquent que le banquet est terminé. Peu importe, l'ambiance est là, juste à côté, autour des buvettes et devant la scène où jouent les Charlaz. Tous les amateurs de rock ne sont pas à Chaban ce soir. Les airs swing et rockabilly déchaînent jeunes et moins jeunes. Madison d'un côté, chenille de l'autre, des familles entières fêtent l'arrivée de l'été en plein air.

Il est bientôt une heure du matin. Retour dans les bars de Lacanau-Océan. Les « clubbers » daignent enfin investir podiums et pistes de danse. Une serveuse met le feu au bar, aux sens propre et figuré. L'atmosphère est légèrement suffocante. Pourquoi ne pas repartir à la fête en plein air ? Après tout, c'est l'été...

Auteur : Camille Chignac

Publié dans le blog

Commenter cet article

caline 22/06/2009 11:51

Un article qui ne va peut être pas plaire à tout le monde mais dont j'adore l'humour !