LACANAU. Une année bien gérée

Publié le par robert


Les chasseurs de l'Acca ont tenu leur assemblée générale. (photo v. b.)
Les chasseurs de l'Acca ont tenu leur assemblée générale. (photo v. b.)

La salle était comble pour l'assemblée générale de l'Association communale de chasse agréée (Acca) de Lacanau, organisée dans la Maison de la chasse et de la nature. C'était la première fois que l'assemblée a pu se faire dans cette maison, entièrement reconstruite après sa destruction lors d'un incendie l'année dernière.

Avant de passer à l'ordre du jour, le président, André Vautrin, a souhaité faire « une petite mise au point » concernant la mobilisation des chasseurs pour dégager les passes, après le passage de la tempête Klaus. Une mobilisation « largement appréciée dans toute la Gironde mais refusée par le bureau de la Défense de la forêt contre les incendies (DFCI) à Lacanau ». Et André Vautrin de se poser la question : « Les chasseurs - parmi lesquels se trouvent des professionnels forestiers - ne savent peut-être pas couper un pin ? »

Volière anglaise

Il a ensuite donné la parole à Christophe Sourgen pour présenter le rapport moral et Corinne Fritsch pour le rapport financier ; chaque rapport a été voté à l'unanimité par les adhérents. Concernant la situation financière de l'association, qui termine son année avec un excédent de plus de 20 000 euros, le président a qualifié la gestion de parfaite.

En ce qui concerne la volière anglaise réalisée ces dernières années, dont le but est la réintroduction du faisan sauvage sur la commune, le bilan est positif avec des nichées dans tous les secteurs. Une situation qui impose également des restrictions comme une date de fermeture de la chasse en novembre. Quant aux lâchers pour la saison prochaine, ils seront faits avec des faisans obscurs, considérés « plus robustes, plus malins et plus difficiles à prélever », dans un souci de protection de la souche de communs sauvages.

Aucun accident

Le président a qualifié la saison d'« excellente », notamment car il n'y a eu aucun accident. Seul bémol à regretter, le non-respect par certains chasseurs de l'interdiction de chasser la bécasse lors de la vague de froid. « C'est un comportement que je ne comprends pas, a dit André Vautrin. C'est de la publicité facile contre les chasseurs car cela se sait forcément. » Pour ce qui est des projets dans les années à venir, André Vautrin a parlé du Docob ou document d'objectif sur le site Natura 2000. « C'est tout l'avenir de la chasse dans ces parcelles qui se joue. À nous de le gérer, à nous de le prendre en main, il est toujours mieux d'être du côté du marteau, plutôt que de l'enclume », a-t-il conclu.

Auteur : Véronique Boscher

Publié dans la chasse

Commenter cet article

gun 24/07/2009 21:56

On t'a reconnu Bébert ! Tu as l'air de bien te marrer !