LACANAU. Une charte des allées à respecter sur toute la ligne

Publié le par robert

Les commerçants se sont engagés à honorer cette convention afin que les piétons disposent de plus de place. (PHOTO V. B.)
Les commerçants se sont engagés à honorer cette convention afin que les piétons disposent de plus de place. (PHOTO V. B.)

Depuis quelques semaines, les allées Ortal accueillent les vacanciers dans leur nouvelle configuration. Les piétons disposent désormais de plus de place pour circuler devant les boutiques et les commerçants se sont engagés à respecter une « Charte des allées ».

Celle-ci stipule qu'il faut garder une bande de trois mètres pour le passage des piétons, entre les commerces et leurs extensions, qu'il n'est pas autorisé de sous-louer son devant de porte à un tiers et qu'il faut soigner l'aspect esthétique de son extension, afin de ne pas « dénaturer les allées ».

Provocations

Un engagement qui semble être assez bien respecté par bon nombre de commerçants, bien qu'il subsiste quelques irrégularités. Il s'agit surtout du non-respect de la ligne bleue et de ceux qui semblent « volontairement mettre leurs panneaux au milieu du passage ». Ce qui provoque inévitablement des réactions en chaîne par leurs voisins qui se demandent pourquoi certains doivent respecter la charte et d'autres semblent pouvoir faire comme bon leur semble.

S'agit-il de provocation, envers la municipalité ou envers ses concurrents ? Daniel Darsonville, président de l'Association pour le développement économique canaulais (Adec), admet qu'il subsiste quelques débordements, qui ne datent d'ailleurs pas de cette année, tout en ajoutant que la charte a incontestablement remis les choses en place. Bien que certains commerçants continuent à considérer que « la rue leur appartient », il ne faut toutefois pas oublier que beaucoup occupent une partie du domaine public et qu'il appartient à la municipalité de décider si elle souhaite le louer ou pas.

Des contrôles réguliers

Du côté de la police municipale, qui a déjà dressé deux procès- verbaux, il est confirmé qu'il y aura des contrôles réguliers pour vérifier si la réglementation est respectée, surtout au niveau de l'alignement des terrasses et extensions, mais aussi des voitures garées sur les trottoirs. Quant à l'aspect esthétique des commerces et de leurs extensions, les avis restent partagés. Certains trouvent que l'ensemble est « plutôt convivial », tandis que d'autres dénoncent le manque d'harmonie entre les commerces ainsi que l'aspect « bazar » de certaines extensions.

Pour Daniel Darsonville, il y a encore des progrès à faire mais l'évolution va dans le bon sens pour que les allées deviennent un jour « un espace commercial agréable et vivant ».

 

 

Auteur : Véronique Boscher
Lacanau, le blog: C'est vrai que quelques commerçants pour "coincer" le chaland touriste feraient n'importe quoi ... Cette charte à l'initiative de l'ADEC a le mérite d'exister et de s'appliquer à tous.... Les allées Ortal dans cette configuration sont qu'en même plus vivable avec l'exclusion des voitures et la coéxistence "pacifique" entre vélos et piétons...

Publié dans L'océan

Commenter cet article

Pieton 12/07/2009 19:04

Et bien, moi je trouve que ça fait un peu bordélique sur les Allées Ortal. Pas ou peu d'unité, des commerçants qui empiétent à qui mieux mieux, des voies de circulation piétonne hyper étroites près des commerces, on se bouscule, on se marche dessus, on trébuche sur les consommateurs attablés, on ne peut plus faire du lèche vitrine, on tombe dessus... La voie du milieu ziguezague, un coup à droite, un coup à gauche, un coup entre les cyclistes... Bonjour les pavés mal calés, les bouches Télécom ou EDF mal fixées, et puis, ces jardinières, d'une laideur ! Vivement un relooking complet et une charte commerciale stricte pour la qualité !!!! Et les prix ? N'en parlons pas : des pizzas aussi chères qu'un menu, des moules de luxe comme une part de caviar, des glaces maison à des prix exhorbitants, il n'y a que le service qui est maison, des restaurants qui proposent des menus aussi chers que chez un bon chef bordelais, sans la qualité !!!Lacanau, réveille-toi ! Le talent n'est pas que dans la nature, on l'attend aussi chez les professionnels !