L'été sera « très surveillé » sur les routes du Médoc

Publié le par robert

SÉCURITÉ ROUTIÈRE. Malgré des chiffres en baisse sur le Médoc, les contrôles vont s'accentuer pendant la saison

20 accidents se sont produits pendant le premier semestre 2009. (PHOTO Y. S.-S.)
20 accidents se sont produits pendant le premier semestre 2009. (PHOTO Y. S.-S.)

«On ne se cache pas, on se fond dans les décors ! », lâche un gendarme au fort accent de l'Aveyron contemplant un modèle de radar routier installé à proximité de la winerie. Définitivement, la saison est lancée. Ici, sur la route de Bordeaux, ils étaient neuf gendarmes, samedi matin. Le grand jeu : contrôles au rond-point, radar, quelques centaines de mètres plus loin, et encore une patrouille en aval. Difficile de passer entre les mailles du filet. En une quinzaine de minutes, deux excès de vitesses étaient constatés, dont un à 151 km/h.

Samedi matin, un dispositif similaire était installé au Verdon, la veille c'était sur la route des lacs, et quelques heures plus tard ce sera le tour de Pauillac. « Notre durée de vie sur un site est d'une vingtaine de minutes, ensuite nous sommes repérés, et il faut changer d'endroit », explique un autre gendarme. « Notre objectif est d'installer des dispositifs mobiles et très réactifs », complète le sous-préfet du Médoc, Olivier Delcayrou.

4 tués au premier semestre

Sur le premier semestre 2009, 20 accidents de la route ont eu lieu sur les routes du Médoc. Quatre tués et 22 blessés sont à déplorer. « Par rapport à l'année dernière, ce sont des chiffres plutôt favorables, puisque nous avons 14 accidents, un tué et 22 blessés en moins », ajoute Olivier Delcayrou. Reste qu'à la vue des chiffres nationaux en forte hausse, on ne fait pas mystère des consignes reçues : « Nous intensifions les actions sur toutes les routes du Médoc. » D'ailleurs, ce week-end, près de Lesparre, deux accidents spectaculaires se sont produits, faisant deux blessés.

« Nous avons une accidentologie atypique, sans véritable point noir routier. Parmi les quatre tués du semestre, deux étaient dûs à des erreurs de comportement et un, à un refus de priorité. »

Les contrôles vont tripler

Cet été, l'attention devrait aussi se porter particulièrement sur les sorties de boîte de nuit. « Les comportements changent petit à petit vis-à-vis de l'alcool, mais nous triplons quand même les contrôles à la sortie des établissements », prévient la capitaine Daugérias, adjoint au commandant de la compagnie de Lesparre. « J'ai proposé aux tenanciers de boîtes de nuit de les aider à mettre en place des systèmes de capitaine de soirée », ajoute le sous-préfet. Pour l'instant l'appel ne semble pas avoir été suivi de mises en place concrètes.

Toujours est-il que cet été, fort d'un renfort massif d'effectifs sur la côte, la consigne est claire : vieux tacots ou grosses mercos, il faudra lever le pied !

Auteur : Yann saint-SERNIN
lesparre@sudouest.com

Publié dans La sécurité

Commenter cet article

speedy 24/07/2009 21:52

Normal, faut bien faire rentrer du fric dans les caisses de l'état. Pour notre sécurité bien sûr : on se fout du monde !!!