Du longboard à Lacanau

Publié le par robert

GLISSE. Ce week-end s'est déroulée une coupe de France de longboard. Justine Dupont, la locale de l'étape, s'impose

 

Nouvelle discipline en compétition, le stand up paddle fait son apparition. (photo J. L.)
Nouvelle discipline en compétition, le stand up paddle fait son apparition. (photo J. L.)

Il ne faut pas confondre le shortboard et le longboard. Traduction : la petite planche de surf qui permet de cisailler la vague dans tous les sens, et la grande planche de surf qui permet de « tracer » de longues et belles courbes.

Selon les puristes, d'une activité à l'autre, l'ambiance ne serait d'ailleurs pas du tout la même. « Les gens du longboard sont plus tranquilles, les autres sont un peu plus tendus », résume un habitué des compétitions fédérales... Justement, tout au long du week-end, ce sont les « cools » qui ont fait le déplacement à Lacanau. Une coupe de France de longboard y était disputée. L'événement a rassemblé une cinquantaine de compétiteurs, dont une délégation de surfeurs venus de l'Outre-mer.

Pour superviser le tout, et avec le soutien du Lacanau Surf Club, Jean-Luc Arassus, le président de la Fédération Francaise de Surf, et François Pradier, le DTN, ont fait le déplacement. Il faut dire que début août, des championnats du monde (ISA) vont avoir lieu au Costa-Rica. Alors détection oblige.

La canaulaise assure

Hier, sous le soleil, les finales se sont déroulées dans de bonnes vagues. Un plan d'eau pas toujours ordonné, mais animé par une houle puissante de plus de 1,50 m.

Chez les garçons, et sans surprise, la compétition a été largement dominée par Antoine Delpero, le vice-champion du monde de la discipline et membre de l'équipe de France.

Justine Dupont, la canaulaise, qui connaît son spot sur le bout de la planche, remporte l'étape. En finale, elle s'offre même un 10/10. En pleine progression !

Les autres disciplines

Ce week-end, le spectacle est aussi venu de deux disciplines associées aux compétitions de longboard. Le surftandem, à deux sur la planche, très spectaculaire, fait le bonheur du public.

Précurseur en France de la pratique, c'est le couple Sarah Burel et Rico Leroy, de Lacanau, qui s'impose avec grâce. Le dernier né dans la glisse, c'est le stand-up paddle. Une grande planche sur laquelle le surfeur est toujours debout. Il progresse avec une rame pour rentrer dans la vague. À ce petit jeu, l'équilibre n'a pas fait défaut à Antoine Delpero. Une fois lancé, le compétiteur a su retrouver ses appuis, ses courbes et ses points d'impact dans la pente. Marseillais d'origine et résidant à Biarritz, le rider s'offre un doublé.

Site de la Fédération Française de surf : www.surfingfrance.com

Auteur : julien lestage
j.lestage@sudouest.com

Publié dans La gliss - le surf

Commenter cet article