550 gendarmes sur le littoral

Publié le par robert

Un gendarme de Gujan-Mestras présentait hier les nouvelles techniques d'investigation criminelle de proximité. (PHOTO F. PERROGON)
Un gendarme de Gujan-Mestras présentait hier les nouvelles techniques d'investigation criminelle de proximité. (PHOTO F. PERROGON)

CAP-FERRET Les militaires ont présenté hier leur dispositif estival

Le colonel Bernard Clouzot, commandant du groupement de gendarmerie de la Gironde, et son équipe ont détaillé hier à Lège-Cap Ferret leur dispositif estival.

Les hommes, d'abord. Le département compte d'ordinaire 1 350 gendarmes, dont 250 officient sur le littoral. Cet effectif sur la côte passe l'été à 550, grâce au renfort de gendarmes mobiles ou de réservistes. Si bien qu'au total, en juillet en en août, près de 1 650 gendarmes sont déployés en Gironde, dont un bon tiers, donc, près de l'océan.

Quad et jet-ski

Le matériel ensuite : ces gendarmes du littoral disposent d'une cinquantaine de véhicules, dont un jet ski, quatre bateaux et deux quads, ces derniers jugés « pratiques pour évoluer sur les plages ou en milieu forestier ».

Il a aussi été question du maillage du littoral : le nombre d'unités y passe de 22 à 37, avec la création de postes provisoires à Hourtin, Montalivet, Maubuisson, au Porge, à Audenge... une vaste zone de compétence de la gendarmerie que l'été peuple de touristes.

Enfin et surtout : pourquoi faire ? « Recherche de personnes disparues, lutte contre les vols et cambriolages, et sécurité sur les routes occupent une grande partie de notre activité, a résumé Bernard Clouzot. Un cinquième de la délinquance annuelle en Gironde est constatée par la gendarmerie en juillet et en août... » Les gendarmes ont par ailleurs insisté hier sur les nouvelles méthodes d'investigation technique et scientifique, chaque année plus présentes dans leur travail quotidien : prélèvement d'empreintes, analyse de cheveux, de salive... Dans chaque brigade en Gironde, un agent est formé à ces techniques d'identification criminelle. De plus en plus utilisées, y compris sur « des petits cambriolages ou des actes de vandalisme ».

Auteur : julien rousset

Publié dans La sécurité

Commenter cet article