Gemmage : l'appel d'Origne a été entendu

Publié le par robert


SAINT-SYMPHORIEN. Le ministère de l'Agriculture est favorable à la tenue d'un débat, le Conseil général a écrit au ministère de l'Ecologie
Les anciens gemmeurs sont favorables à la reprise d'activité d'extraction de résine dans la région. (photo archives «S.O»)
Les anciens gemmeurs sont favorables à la reprise d'activité d'extraction de résine dans la région. (photo archives «S.O»)

Cybèle Solidarité est à la fois une mutuelle santé et une association de solidarité qui lutte contre les formes d'exclusion. Pour le quinzième anniversaire de sa création, son président, le Paroupian Guy Tauzin, a organisé une rencontre-débat sur le thème du lien social en Haute Lande à Saint-Symphorien, avec la participation des derniers représentants des anciens gemmeurs, témoins d'une époque où la solidarité n'était pas un vain mot dans le massif forestier.

La nostalgie de ce monde disparu, alors que l'industrie française a toujours besoin de cette matière première qu'elle doit maintenant importer, a permis à certains de conserver l'espoir d'une relance de cette production, et avec elle la création des nombreux emplois qui font défaut à la région.

Le Paroupian Raymond Lagardère, ancien leader syndical des gemmeurs, est de ceux-là. Il était présent à la réunion mais c'est son ami Claude Courau, du Porge, qui en a été incontestablement la vedette, comme il l'avait été d'une réunion semblable en 2008 à Origne.

Le ministère à l'écoute

Cet ancien gemmeur devenu expert, auteur de plusieurs ouvrages, est aussi l'inventeur d'un procédé moderne très performant d'extraction de la résine, qu'il met en avant, ainsi que les coûts d'approvisionnement (transports) ou encore la supériorité des produits naturels, pour promouvoir l'idée d'une relance du gemmage dans la région. Suite à l'Appel d'Origne lancé en 2008, et à ses démarches personnelles, Claude Courrau a obtenu des réponses favorables de l'ancien ministre de l'Agriculture Michel Barnier et du sénateur président du Conseil général Philippe Madrelle.

Le premier s'est dit favorable à la tenue d'un débat réunissant tous les acteurs concernés sous l'égide du Syndicat des sylviculteurs du sud ouest (lettre du 12 février 2009). Le second a posé une question écrite (au Sénat, le 15 juin 2009) au ministre de l'Ecologie et du développement durable suggérant l'opportunité de « la relance du gemmage en forêt de Gascogne » en rapport avec les nouveaux revêtements routiers, à base de colophane et d'huile de soja, utili- sés par plusieurs sociétés de travaux publics. Le même a suscité l'ouverture d'un débat sur le sujet au Conseil économique et social d'Aquitaine. D'où la déclaration solennelle de Claude Courrau et de ses amis (voir encadré). Guy Tauzin s'est dit prêt à organiser, sous l'égide de son association, un colloque réunissant les acteurs concernés.

Auteur : Jean-Pierre Castro
Lacanau, le blog: A Lacanau, nous nous souvenons de l'excellente conférence que nous avez donné Claude Courau , lors de l'AG de Vive La forêt,. Son intervention , pleine de verve mérite d'être rappelée .

Publié dans l'environnement

Commenter cet article