L'atout boardshort

Publié le par robert


...LA MODE 4. Parmi une population touristique éclectique, le look surf s'impose à Lacanau À California Street : « C'est pas un maillot, c'est vraiment un short. Il sert au quotidien ». (photo alexandre sioch'an de kersabiec)
À California Street : « C'est pas un maillot, c'est vraiment un short. Il sert au quotidien ». (photo alexandre sioch'an de kersabiec)

«La mode à Lacanau ? Je sais pas quoi vous dire... » Une vendeuse tente quand même : « A Lacanau, il y a tous les styles, c'est vraiment varié. Mais on est loin des habits chics d'Arcachon ou du Cap Ferret. Ici la clientèle est plus familiale, plus populaire. »

Des familles venues paisiblement passer leurs vacances sur la côte, aux jeunes Bordelais, en passant par ceux qui viennent pour le surf... Difficile d'établir un code vestimentaire canaulais type. Les populations de milieu différents se croisent. Les looks se font, se défont. Mais s'il ne faut en citer qu'un : c'est bien la panoplie du surfeur.

Le surf rassemble. Ses habits aussi. L'été, le short est à Lacanau ce que la combinaison de ski est aux stations alpines l'hiver. Plus qu'une tenue pour aller dans l'eau, c'est un habit. Une obligation estivale. « Qu'il pleuve ou qu'il neige, les touristes seront toujours en short ! Ils s'imaginent qu'il fait toujours beau ici », plaisante une vendeuse.

Mais le short canaulais est un peu spécial. Plutôt ample, il descend au niveau des genoux. A la base, il est conçu pour les surfeurs, qui l'appellent le « boardshort ». Le short de surf est idéal pour la baignade. Il a été développé dans les années 1970 par des marques professionnelles de la discipline. Il est donc fait pour aller dans l'eau. Temps de séchage : un quart d'heure.

Éclairs ou fleurs tahitiennes

D'années en années, le boardshort a évolué. Les marques ont enlevé le filet intérieur et la ceinture en accordéon. Il est désormais plus pratique. Les textiles aussi ont changé, pour qu'il soit plus confortable. Plus aéré, moins serré, il peut donc se porter dans n'importe quelle situation.

Deuxième point : l'esthétique. Le boardshort est devenu une tendance. Les marques l'ont propulsé « objet de mode ». Cet été, ce sont les couleurs flashies qui priment. Vert, rose, avec des motifs types éclairs ou fleurs tahitiennes.

« C'est pas un maillot, c'est vraiment un short. Il sert au quotidien », explique Jérémie, vendeur à California Street. Il est donc devenu un habit pratique et esthétique. Il se montre : sur la plage bien sûr, mais aussi dans les rues, pour faire les courses. « Même le soir dans les bars, beaucoup sont encore en boardshort et en tong », remarque Jérémie, vendeur à California Street, une boutique surf de Lacanau.

Et pour les femmes alors ? « Ils ont décliné la même gamme en plus féminin. Il est assorti au haut du maillot de bain », explique Nathalie, vendeuse à Planète Soleil. Elle poursuit : Il y a beaucoup de touristes qui veulent s'intégrer à la mode, surtout dans les centres sportifs : les stagiaires veulent ressembler aux moniteurs. »

Auteur : thomas ségui

Publié dans économie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article