Un Français espéré pour le trentenaire

Publié le par robert

SURF CIRCUIT WQS, LACANAU PRO. La crème du surf mondiale débarque demain. 300 000 personnes sont attendues


Mickael Picon. (photo philippe salvat)

C'était le pari fou d'une bande de copains amoureux de surf. C'est devenu une véritable institution. Créé en 1979, le Lacanau Pro, épreuve du circuit WQS (World Qualifying Series, l'antichambre de l'élite), fête cette année ses trente ans. Et force est de constater que d'année en année, la popularité de la compétition ne faiblit pas. Encore cette année, plus de 300 000 spectateurs sont attendus sur la plage centrale de la station balnéaire jusqu'au dimanche 23 août.

Au menu de la plus ancienne compétition européenne, la crème du surf mondial, le plus beau plateau du vieux continent : huit stars du WCT (World Championship Tour, l'élite mondiale constituée de 44 surfeurs) sont annoncées. Parmi elles, trois Européens : les deux « frenchies » Mickael Picon (43e mondial) et Tim Boal (25e) ainsi que le Basque espagnol, Aritz Aramburu (19e).

« Aucun pronostic »

Au total, ce seront 144 participants venus de tous les continents qui en découdront sur les vagues de l'Atlantique pour succéder à Nathaniel Curran. Objectifs : se faire plaisir, rafler un maximum de points au classement WQS pour pourquoi pas accéder au WCT, sans oublier les primes (le tournoi est doté de 145 000 dollars de prix). Une sacrée organisation qui n'affole pourtant pas Cyril Camu, le président du Lacanau Pro depuis 1997 : « Il n'y a pas de stress. On se fait plaisir, c'est un jeu, une passion. D'ailleurs, à l'organisation, il n'y a que des surfeurs, comme au début... » Le président ne souhaite que deux choses, « des vagues et du soleil ». Il en faut peu pour être heureux !

Mais en habitué des vagues canaulaises, Cyril Camu se garde bien de donner son avis sur l'issue de la compétition. « Je n'ai aucun pronostic. Tout simplement parce qu'ici, on ne sait jamais le type de vagues qu'on va avoir. Ça dépend du style. Si c'est puissant, je pencherai plutôt pour un Hawaiien. Si c'est faible, les Brésiliens seront avantagés. »

Sans oublier l'Europe, qui pourrait bien tirer son épingle du jeu. « Cette année, je vois bien un Micky Picon. Pour le trentenaire, on espère qu'un Européen va l'emporter. Et si c'est un Français, c'est encore mieux ! Depuis Fernandez (Thierry, qui l'avait emporté en 1982), aucun n'a gagné... » Un beau cadeau d'anniversaire.

Aujourd'hui : quarts, demies puis finale du Oakley Pro Junior féminin. À partir de 9 heures. Remise des prix à 17 heures. De demain à dimanche, Soöruz Lacanau Pro. Tous les jours à partir de 8 heures. Horaires variables en fonction des conditions.

Auteur : J.G.

Publié dans La gliss - le surf

Commenter cet article