L'école primaire sera autorisée à faire du surf

Publié le par robert

ÉDUCATION. L'Inspection académique de la Gironde vient de mener une expérimentation à Lacanau. À l'ordre du jour, le feu vert pour les sorties surf

Les premières sorties devraient être autorisées à partir de septembre 2010.( photo J. L.)
Les premières sorties devraient être autorisées à partir de septembre 2010.( photo J. L.)

C'est pour bientôt. Les instituteurs qui voudront faire surfer leurs classes de CM1 et CM2 pourront s'engager dans la démarche. L'Inspection académique de la Gironde devrait valider dans les prochaines semaines les résultats d'une expérimentation réalisée sur plage centrale de Lacanau. Cette semaine, trois classes (1), des élèves âgés de 9 à 11 ans, ont suivi un stage de surf.

Sous le contrôle de Philippe Morisset, l'inspecteur de l'éducation nationale en charge du Médoc et de Philippe Soyer, conseiller pédagogique départemental, instituteurs et moniteurs de surf ont encadré une session qui aura duré quatre jours. Le but étant de définir le cadre général dans lequel pourra se dérouler la pratique, et de pouvoir institutionnaliser un fonctionnement entre les différents partenaires. En clair, un galop d'essai avant que les choses sérieuses soient lancées.

Un certain retard

En intégrant le surf comme une pratique possible dans son programme sport, l'école primaire suit l'exemple des lycées et des collèges en Gironde. Depuis environ dix ans, à travers les classes de mer et les activités proposées par l'Union nationale du sport scolaire (UNSS), les adolescents ont la possibilité de pouvoir s'initier au surf.

Dans les Landes et le Pays Basque, c'est en 2006 que l'Inspection académique a donné le feu vert pour cette pratique sportive aux écoles primaires. La Gironde, qui bénéficie de nombreux clubs susceptibles de pouvoir accueillir les enfants, accusait donc un certain retard. « Cela fait dix ans que j'attendais ça ! Il faut maintenant que cela s'inscrive dans la durée », a même lancé David Marcoulet, le directeur de l'école primaire de Lacanau-océan. Dans une chemise, le projet pédagogique, déjà proposé par cet enseignant, peinait à trouver une oreille attentive. Pourtant, comme l'indiquait une institutrice à la fin du stage: « Il y a des enfants qui vivent à proximité du littoral, et qui ne vont jamais à la plage parce que les parents craignent l'océan. »

Quelques contraintes

Pour les clubs de surf, ce rapprochement possible avec l'école primaire est une bonne nouvelle. Bertrand Bouchez, du Surf-Club de la Presqu'île, y voit l'opportunité de davantage développer l'activité club, et au final de sensibiliser toujours plus le jeune public à la pratique du surf et de l'environnement. Toutefois, dans cette nouvelle dynamique, qui ne demande qu'à s'engager, les écoles communales devront gérer deux difficultés pour organiser des sorties. D'abord, trouver les budgets auprès des collectivités, puis se plier « aux caprices » de l'océan. « Un cours de surf ne se prévoit pas aussi facilement qu'un cours de lecture », faisait remarquer une enseignante.

Auteur : julien lestage
(1) L'expérimentation s'est déroulée avec la collaboration de deux classes de Lacanau (ville et océan), d'une classe de Lège-Cap-Ferret, du Lacanau Surf Club, du Surf Club de la presqu'île, et du Comité Gironde de Surf.

Publié dans La gliss - le surf

Commenter cet article

david 11/01/2010 16:11


bon nitiative qui va encourager les écoliers à pratiquer
ce sport ainsi que pour les garder pour les copetitions au future,merci pour l'article.