Casse à la voiture bélier : le fuyard interpellé

Publié le par robert

LACANAU OCÉAN. L'identification criminelle a permis de remonter jusqu'au délinquant
Le délinquant confondu par l'identification criminelle. (ph J. L.)
Le délinquant confondu par l'identification criminelle. (ph J. L.)

C'est une bonne semaine pour les gendarmes de la compagnie du Médoc. Après l'interpellation des cambrioleurs des lycées et collèges (« Sud Ouest » du 3 décembre) qui sévissaient sur Pauillac, Saint-Laurent et Saint-Germain-d'Esteuil, les militaires viennent de mettre la main sur un individu impliqué dans le casse à la voiture bélier d'une agence immobilière de Lacanau Océan.

Dèjà connu de la police

Les faits s'étaient produits dimanche 22 novembre, vers 5 h 30, au niveau du boulevard de la Plage.

L'homme, âgé de 30 ans, était déjà connu des services de police pour des faits de vols et de violences.

Ce sont les relevés réalisés par les techniciens d'identification criminelle qui ont permis de remonter jusqu'à lui. Du sang avait été retrouvé dans la voiture volée abandonnée, également sur le chemin de la fuite, et sur la vitrine cassée de l'agence. Une fois les analyses de la police scientifique terminées, le fichier de la gendarmerie a sorti le « portrait » du délinquant. L'ADN a parlé.

Une opération bien préparée

Après ce premier résultat obtenu au fichier, les militaires ont dû travailler plusieurs jours pour retrouver l'individu et préparer son interpellation.

Selon David Drouaud, le patron de la compagnie de gendarmerie du Médoc, le délinquant était sur ses gardes, et particulièrement méfiant. Avant de pouvoir l'arrêter dans les meilleures conditions, les militaires ont fait de l'observation.

Mardi matin, sur la voie publique, à Saint-Médard-en-Jalles, le dispositif était fin prêt pour « neutraliser » le casseur. Son interpellation s'est déroulée rapidement et sans incident. Au regard des preuves et des indices relevés, l'homme a avoué sa participation au casse à la voiture bélier. Après avoir été présenté à un juge d'instruction, il a été écroué.

L'enquête se poursuit. Elle doit déterminer si d'autres personnes sont impliquées dans le forfaits. Lors de l'intrusion dans l'agence, un témoin avait évoqué la présence d'un troisième homme. Au moment des faits, un individu avait déjà été interpellé par les gendarmes.

Auteur : J. L

Publié dans La sécurité

Commenter cet article

agence immobiliere tanger 17/05/2013 21:08


Merci pour le temps que vous passer sur ce blog et les informations que vous faites figurer.