LACANAU. Ombre sur les fêtes

Publié le par robert

Jean-Francis Lacombe, président du comité des fêtes du lac, a annoncé qu'il souhaitait passer la main (photo v. B.)
Jean-Francis Lacombe, président du comité des fêtes du lac, a annoncé qu'il souhaitait passer la main (photo v. B.)

Le comité des fêtes du lac s'est réuni en assemblée, vendredi soir, au bourg. Sans doute la dernière assemblée sous la présidence de Jean-François Lacombe qui souhaite, depuis quelques années déjà, passer la main. Pour mémoire, Jean-Francis Lacombe participe au comité des fêtes depuis 1995 et en assume la présidence depuis 2003.

Le comité organise deux manifestations par an, à savoir la Fête nationale au bourg le 13 juillet et les fêtes traditionnelles du lac pendant l'été avec le festival Jazz ô lac.

Lors de la présentation de son bilan, le président a une fois de plus répété que le comité souffre d'un manque de bénévoles actifs. La raison d'ailleurs pour laquelle plusieurs animations avaient été sous-traitées cette année à des asso- ciations partenaires et la restauration confiée à un professionnel.

« Une année en demi-teinte »

Pour le président, l'année 2009 a été « une année en demi-teinte ». D'abord à cause du mauvais temps et l'inondation du site où était organisé le bal du 13 juillet. Ensuite, pendant les Fêtes du lac, c'est une phase défaillante d'un transformateur électrique qui avait perturbé les activités. Et pour couronner le tout, le comité avait appris la faillite du professionnel qui devait assurer la restauration rapide à peine quinze jours avant les fêtes, et il n'avait pas pu vendre les traditionnels plateaux d'huîtres à cause d'une interdiction sanitaire. Des solutions avaient été trouvées en partie mais non sans difficultés. En revanche, tout c'était bien passé au niveau de la sécurité et le président a tenu à remercier la municipalité pour les travaux réalisés sur le site.

Côté finances, le comité clôture son année avec un solde débiteur de 544 euros à cause des aléas climatiques et commerciaux. Sa situation financière reste toutefois saine avec plus de 1 800 euros en épargne. Reste donc le débat sur l'avenir du comité et la pérennité des fêtes qu'il organise avec un président qui souhaite démissionner et un bureau qui manque de membres. Une nouvelle équipe semble bien vouloir s'engager mais pas avec les statuts actuels du comité qu'elle qualifie de « dépassés », puisque datant de sa création en 1946. Un sujet délicat qui ne fait clairement pas l'unanimité. Mais comme personne autour de la table ne souhaitait non plus mettre le comité « en sommeil », il a été décidé d'organiser une nouvelle réunion pour discuter de la mise à jour des statuts. Un débat qui s'annonce difficile, chacun ayant apparemment ses idées sur le sujet.

Auteur : Véronique

Publié dans Les associations

Commenter cet article