On est loin du Grenelle

Publié le par robert

LACANAU. L'ancienne décharge du Huga continue d'être utilisée par la municipalité et les riverains. Une situation que dénonce l'association Vive la Forêt


Jean-Michel David, le maire. « Début décembre, la zone aura été remise au carré » photo Cédric Grèze
Jean-Michel David, le maire. « Début décembre, la zone aura été remise au carré » photo Cédric Grèze

L a polémique ne date pas d'aujourd'hui. Lors de l'assemblée générale de Vive la forêt en 2003, déjà, une adhérente avait demandé au maire s'il était « exact que des camions viennent décharger des déchets de toute nature sur le site de l'ancienne décharge du Huga, dans un trou aménagée à cet effet ? ». Ce à quoi le maire avait répondu qu'il « n'en avait pas connaissance. L'accès est logiquement interdit par la barrière apposée le long du CD 6. Mais cela m'alarme, je vais donc le vérifier ». Selon l'influente association médocaine de défense du massif forestier, le problème est strictement le même aujourd'hui, cinq ans plus tard.

Chez les voisins aussi.

« La décharge sauvage a été la première destination des déchets humains, explique Dominique Gisson, présidente de Vive la forêt. Mais, c'était à l'époque sans conséquence car ces déchets étaient soit inertes, soit biodégradables. Aujourd'hui encore, des personnes peu scrupuleuses déversent sauvagement leurs déchets dans la nature et les forêts. Plus grave, des communes utilisent sciemment leurs forêts pour jeter, enfouir, voire brûler des déchets de toute sorte, faisant fi des risques de fuites dans les sols et les cours d'eau. C'est exactement ce qui se passe dans la zone dite de stockage de déchets verts dans la forêt domaniale du Huga ». Notons que Vive la forêt est membre du collectif Déchets 33 qui se donne pour mission de veiller à ce problème, apparemment récurrent en Médoc. Le problème soulevé à Lacanau aurait été également constaté dans des communes voisines comme Le Porge ou Carcans.

Promesses, et rendez-vous.

Ayant envoyé sur le site le responsable communal de l'environnement, Neil Pioton, afin d'y faire des clichés pour se rendre compte, le maire constate en effet qu'un certain nombre de déchets ne sont pas à leur place. Mais il prétexte que le site doit s'envisager selon une gestion annuelle, promettant que « certains déchets ne sont là que de manière transitoire », comme par exemple cette planche à voile ou autres déchets plastiques. Ainsi, dans le cadre du ramassage communal des déchets verts qui a lieu entre le 15 octobre et 15 novembre, il affirme qu'un certain nombre de déchets de la décharge du Huga seront incinérés, grâce à une autorisation ponctuelle obtenue des pompiers, incinération qui se déroulera sous leur surveillance. Il constate par ailleurs « la découverte de versement de gravats qui ne sont pas de notre fait » car « le cadenas ayant été forcé, des inconnus ont sans doute fait ces dépôts ». Il affirme cependant que les agents communaux devront déplacer ces amas. « Pour les mettre où ? Je n'en sais rien », dit-il pourtant. Il donne néanmoins rendez-vous début décembre, suite à l'incinération ponctuelle, pour montrer que « la zone aura été remise au carré », affirmant pour conclure que « tout cela était programmé ».

Rendez-vous est pris, mais pas si sûr que ces explications satisfassent les amoureux de la forêt.

Auteur : Cédric Grèze
Sud Ouest le 11 oct
Le site de l'association

Publié dans l'environnement

Commenter cet article

vive la foret 15/10/2008 09:59

En ce moment même, 15 ocotbre 2008 9h 45, une épaisse fumée noire s'élève du site où l'on est en train de brûler tous les déchets entassés. Merci pour l'environnement et pour la santé des canaulais

VIVE LA FORET 14/10/2008 11:53

"le brulage à l'air libre des ordures ménagères et de tous autre déchets est interdit" Réglement sanitaire Départemental article 84 page 60 du bulletin d'information des maires)
"Il est rappelé que la destruction par le feu de tous types de déchets est interdite. Cette interdiction s'applique également à l'élimination dedéchets végétaux, c'est à dire la destruction de produits d'origine végétale mais non agricole ou forestières...." circulaire du préfet du 3/11//05)
Toxiques dégagés et effets sur la santé : monoxyde de carbone (intoxications graves, maux de tête, vertiges, troules de la vision) Oxydes d'azote (troubles respiratoires) Oxydes de soufre (asthme) Composés volatils (mutations
Hydorcarbures, benzene (cancers des voies respiratoires ou digestives) Particules noirs, poussièrs en suspension dans l'air (dégradation des voies respiratoires. Effet aggraant sur l'action des polluants et l'apparition de cancers)
Bonne santé aux canaulais !

Canaulais 12/10/2008 20:53

Des habitants du côté de la halte nautique se plaignent à nouveau de gravas déposés n'importe où. Je crois que c'est toute la commune qui doit être passée au peigne fin pour un bon et définitif toilettage.

Morgane 13/10/2008 06:39


Vous avez raison. cela ne concerne pas que la halte nautique mais beaucoup de "coins" de Lacanau font office de dépot . Pourtant une décheterrie est ouverte o Talaris avec des horaires élargies. De
plus le personnel qui officie à cette décheterrie est compétent et aide les particuliers ou petites entreprises à recycler ces déchets.
Un peu de civisme cela ne serait pas "mal"!!!