Les sangliers à l'attaque du golf de la Méjanne à Lacanau

Publié le par robert

GOLF. Écartés par une clôture du golf de l'Ardilouse, les sangliers broutent maintenant le golf voisin
Depuis quelques semaines, le golf de la Méjanne est devenu impraticable. Les golfeurs expriment leur mécontentement. ( PHoto Julien Lestage)
Depuis quelques semaines, le golf de la Méjanne est devenu impraticable. Les golfeurs expriment leur mécontentement. ( PHoto Julien Lestage)

Le green du golf de la Méjanne, un neuf trous situé à Lacanau Océan, est retourné ! L'état du terrain en témoigne. À l'origine de ce qui est devenu un « champ de patates », le sanglier médocain. Depuis quelques mois, le cochon sauvage vient « brouter » avec insistance la pelouse de ce complexe sportif géré par l'UCPA, et propriété de la mairie.

Un golfeur résume : « Ils ont le gîte et le couvert. Dans la pelouse entretenue, ils viennent manger l'herbe, les vers de terre et autres lombrics. Les points d'eau sont à disposition. Ils peuvent aussi se reposer tranquillement, personne pour les chasser. » Ainsi synthétisée, la situation est claire. Le golf est un bon coup pour cet animal sauvage, dont l'activité alimentaire a lieu essentiellement la nuit.

D'un golf à l'autre

Dans le cas de Lacanau, cette « attaque » du golf par les sangliers n'est pas un fait nouveau. La précédente victime s'appelait le golf international de l'Ardilouse, un proche voisin de la Méjanne. L'équipement, un 18 trous, qui est aussi la propriété de la collectivité, est exploité par la société NGF. Dans le courant de l'hiver, pour un montant voisin de 240 000 euros, le site a été entièrement clôturé. Pris au piège dans le parcours, les chasseurs ont même été appelés en renfort pour abattre les sangliers devenus prisonniers. Dix-huit au total ont été prélevés.

Dans le lot, des gros et des petits. C'était la famille au grand complet. Depuis, le directeur confie que « le problème a été réglé à 99 % ». Le 1 % restant vaut pour une porte d'entrée qui reste ouverte. Le sanglier à la réputation d'être malin...

Ce qui apparaît donc dans cette nouvelle affaire part du constat suivant. Les sangliers ont changé de golf.

À défaut de pouvoir entrer à l'Ardilouse, ils vont maintenant à la Méjanne. C'est à quelques pas...

Et sur les greens, les critiquent commencent à fuser. « Ce qui se passe était complètement prévisible. Il fallait clôturer les deux parcours », lance un pratiquant voulant rester anonyme. La petite phrase vaut pour l'exploitant et la mairie. Mais le dossier n'est pas si simple.

La clôture fait débat

Dans la cas du golf international de l'Ardilouse, le document contractuel, qui lie les parties, a tranché. C'était au propriétaire du site de prendre la clôture à ses frais. Soit un syndicat mixte composé de deux partenaires : la mairie et le Conseil général.

Pour ce qui est de la Méjanne, le « bail » n'est pas aussi clair. Visiblement, il y aura débat sur le partage du financement. Mais pour sauver sa saison estivale, l'UCPA a déjà pris l'initiative de faire construire une clôture. Hier soir, dans un communiqué, Benoît Clerici, le responsable du golf UCPA indiquait : « La pose de la clôture est incontournable. Nous sommes actuellement en train de monter le dossier de façon détaillée, afin d'engager le plus rapidement possible sa mise en place ».

Les autres mesures

En attendant, Benoît Clérici précise qu'un gardien de nuit à été embauché 7/7 jours « pour repousser les sangliers du parcours », que deux jardiniers supplémentaires ont été embauchés « pour renforcer l'équipe existante ». Et qu'une tarification réduite « est prévue en raison des dégâts occasionnés ».

Des mesures qui ont le mérite de faire quelques heureux. Les trois nouveaux salariés embauchés, et les golfeurs qui vont voir les tarifs baisser pour quelques semaines.

Auteur : Julien lestage
j.lestager@sudouest.com

Publié dans l'environnement

Commenter cet article

COCOLERE 19/04/2009 22:49

Ils ont fait 18 trous. Les sangliers qui étaient là avant qu'on coupe les pins pour faire un golf, font aussi des trous. C'était leur territoire.....