Formés aux premiers secours

Publié le par robert


Jean-Raymond Avellaneda est chargé de sensibiliser le personnel municipal au secourisme. Photo V . B
Jean-Raymond Avellaneda est chargé de sensibiliser le personnel municipal au secourisme. Photo V . B

Cela fait maintenant un an que Jean-Raymond Avellaneda, qui occupe le poste d'agent chargé de la mise en oeuvre des règles d'hygiène et de sécurité (ACMO) au sein de la commune, sensibilise le personnel municipal au secourisme.

Sur la base du volontariat, il organise régulièrement des stages afin de former des Sauveteurs secouristes du travail ou SST. Pendant douze heures, répartis sur deux jours, les agents municipaux apprennent ainsi les gestes qui sauvent en cas d'accident et en particulier comment utiliser les cinq défibrillateurs semi-automatiques, récemment acquis par la municipalité.

Pendant la saison estivale, ces appareils sont affectés aux postes de secours sur les plages et mis à disposition des MNS.

Une centaine d'agents.

Hors saison, les défibrillateurs sont répartis entre les lieux qui reçoivent du public ou qui sont très fréquentés comme la mairie, la mairie annexe et le pôle de l'Ardilouse. Les appareils sont stockés dans des armoires sécurisées et munies d'un code, de sorte qu'ils soient toujours accessibles et en état de marche pour le personnel ayant suivi la formation.

En cas de besoin, les SST peuvent ainsi intervenir efficacement avant même l'arrivée des secours. À ce jour, près d'une centaine d'agents communaux ont déjà obtenu leur carte de sauveteur secouriste du travail. À l'obtention de la carte, tous sont ensuite répertoriés à la préfecture et peuvent être réquisitionnés en cas de catastrophe ou d'événement extraordinaire.

Chaque année, des stages de remise à niveau sont prévus, non seulement dans un souci d'amélioration des performances, mais aussi pour récapituler l'essentiel et surtout ne rien oublier. En dehors de ces formations de SST, Jean-Raymond Avellaneda organise également, tous les trois mois, des exercices d'évacuation pour les enfants des écoles canaulaises ainsi que des exercices d'évacuation des cars scolaires. Le but étant bien sûr de créer les bons réflexes, sans hésitation, en cas d'incident. Des exercices que Jean-Raymond Avellaneda considère comme étant indispensable bien qu'il avoue que Lacanau figure parmi les rares communes qui les met en oeuvre.

Auteur : Véronique Boscher

Publié dans La sécurité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article